Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

22 mai 2012

Bordeaux 2009 à l'UGC - Saint Julien

 

Saint Julien

La dégustation montre une qualité homogène des vins, qui sont de haut niveau, et grands pour certains. Les profils choisis par les propriétaires sont bien identifiables, mûrs et classiques pour Lagrange et Léoville Barton, plus mûrs et plus fondants, comme Saint Pierre et Léoville Poyferré, pour ne prendre que quelques exemples caractéristiques. Les tannins sont mûrs et serrés, enrobés à très enrobés, et les vins ont un toucher de bouche, veloutée à moelleux rarement observés à ce stade, en bouteille.

Château de Léoville

Les robes sont profondes, sanguines, pourpres, avec parfois des reflets de couleur violine.


Branaire-Ducru

Très beau nez expressif de fruits noirs mûrs, finement épicés, agrémentés de notes floral. La bouche est veloutée, finement texturée, avec une trame serrée, une matière dense,  et charnue, un corps fusiforme. La finale est allongée, très persistante, avec des tannins bien enrobés, soulignés par des fruits gourmands, purs et de fines épices. Noté 17,5

 

Gruaud Larose

L’olfaction est nette et avenante, avec des parfums de fruits noirs, très légèrement rôtis, nuancés d’épices douces, et de notes de réglisse et de résine. La bouche offre des beaux tannins mûrs habillés par une chair veloutée, le vin se construit, avec une belle puissance, corsé, sans se départir de sa douceurs tactile, rehaussée de fruits expressif. La finale est longue, pleine, bien équilibré, d’une bonne fraîcheur, avec des fruits gourmands, des épices, et des notes de résine. Noté 18


Lagrange

Le nez élégant et ouvert évoque le cassis, la prune, avec des notes épicées. La bouche est droite, avec des tannins mûrs, sérieusement construite, avec un cœur de grain tannique légèrement ferme, finement charnue, rehaussée de fruits mûrs et frais. La finale est persistante, un peu plus austère que celle de ses congénères, fruitée et épicées. Note potentielle 17


Léoville Barton

L’olfaction est nette, et d’une bonne intensité, avec des arômes de cassis, de cerises, d’épices, de cèdre. L’attaque est veloutée, avec tannins fins et mûrs qui se trament un peu plus fermes, en donnant de la puissance et de la densité dans un milieu de bouche, rehaussé de fruits charnus. La finale est longue, pure et droite dans son dessin, savoureuse, fraîche. Noté 18

Etiquette Léoville

Léoville Poyferré

Lion de Pyferré

Le nez, intense et séduisant, évoque la soupe de fruits noirs mûrs (cassis, mûre, cerises) la boite à épice, avec des notes de cèdre et de réglisse. La bouche est moelleuse en attaque, avec des tannins mûrs, fins et serrés, le centre est dense, profond, plein, très charnu, avec du volume et de l’amplitude, rehaussé de fruits purs et gourmands. La finale est longue, très veloutée, bien équilibrée, d’une bonne fraîcheur, très pure dans son dessin et dans son expression aromatique, qui rappelle les saveurs décelées à l’olfaction. Noté 19


Saint Pierre

L’olfaction est nette et expressive, avec des arômes de fruits noirs (cassis dominant) d’épices douces, de réglisse, et des notes de café. La bouche est fondante, avec de beaux tannins fins et mûrs, le vin se développe, charnu, avec un corps dense et fusiforme, les fruits sont expressifs et purs. La finale est allongée, très persistante, d’une séduisante douceur tactile, pleine, rehaussée de fruits gourmands nuancés de notes épicées et réglissée. Noté 18


Talbot

Le nez, net et avenant, évoque le cassis (jus), les cerises noires, les épices douces, avec des notes réglissées et de pin. La bouche est veloutée, construite en longueur, avec des tannins mûrs, fin, bien enrobés par une chair de bon aloi, le milieu de bouche est plein finement texturé, tramé serré, agrémenté de fruits purs et séduisants. La finale est étirée, très persistante, d’une bonne fraîcheur, bien dessinée, soulignée par des fruits nets et séduisants, et des épices variées, et des notes de cèdre. Noté 17

Leoville Barton et Pyferré

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux : millésime 2009 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire