Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

16 mai 2012

Bordeaux 2009 à l'UGC - Saint Emilion (2)

 

 

Les choix de maturité marquent le style des vins, ainsi que la présence plus ou moins importante du Cabernet franc dans  l’assemblage en fonction de l’encépagement de la propriété. Les vins à très forte proportion de Merlot présentent des fruits très mûrs, parfois presque confiturés. Il faut aussi noter que le violent orage de grêle du début du mois de mai 2009  a affecté sévèrement les crus du secteur de Trotte Vieille, et les vins élaborés par les propriétés de cette partie du plateau, n’ont pas évidemment leurs qualités habituelles

l'UGC

Clos Fourtet

Le nez, pur et expressif, évoque la violette et la rose, les petites baies noires, avec des notes épicées et légèrement réglissées. La bouche est fondante, avec des tannins fins et racés, très finement texturés enrobés par une chair délicate, la construction est allongée, avec une matière dense, mais sans ostentation dans un centre aux fruits séduisants. La finale est très persistante, fondante, aérienne, savoureuse (fruits purs, épices douces et fine réglisse).Noté 17


Grand Mayne

L’olfaction est nette, d’une bonne intensité, avec des arômes de soupe de fruits noirs, de boite à épices et de zan. La bouche est assez puissante, avec des tannins mûrs et enrobés, le milieu de bouche est assez sphérique, bien charpenté, fruité et charnu. La finale est persistante, soutenu, avec des fruits assez expressifs, épicée et réglissée.Noté 16,5


Larcis Ducasse

Le nez est séduisant et expressif, évoque les cerises noires très légèrement kirschées, la mûre sauvage, les épices douces, avec des notes réglissées. L’attaque est fondante, avec de beaux tannins mûrs et serrés, bien habillés par une chair moelleuse, le centre est plein et dense, rehaussé de fruits gourmands. La finale est longue, longiligne dans son dessin, pulpeuse, portée par une délicieuse palette aromatique (fruits purs, épices douces, et réglisse). Noté 17,5

Larcis ducasse 2006


Pavie- Macquin

L’olfaction est nette et précise, avec des arômes de cerises mûres, de boite à épices, nuancées de petites baies noires, et de bâton de réglisse. La bouche est pleine, veloutée, avec des tannins mûrs tramés serrés, le centre offre un bon volume, de la densité,  avec des fruits expressifs et charnus. La finale est très persistante, d’une bonne fraîcheur dans le contexte du millésime, tout en conservant une bonne douceur tactile, soulignée par des fruits séduisants ( très belle cerise ) des épices et des notes de zan. Noté 17,5 et plus, après quelques années en bouteilles.

Pavie macquin 2

Troplong Mondot

Le nez, net et intense, évoque les fruits noirs à l’eau de vie, le chocolat, le café, et les épices variées. La bouche est puissante, riche, dense, concentrée avec des tannins mûrs, et très bien enrobés. La finale est longue, fondante, avec des saveurs soutenues, d’épices, de zan, de fruits très mûrs. L’équilibre est sur un fil étroit. Noté 17,5 .

 

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux : millésime 2009 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire