Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

10 mai 2012

Des vins de Bourgogne à l'aveugle (1)

Nous poursuivons nos rencontres, entre amateurs passionnés, au Château de Roques, autour d’un déjeuner que nous concocte Joseph. Cette séance est consacrée à la dégustation de vins rouges de Bourgogne d’un millésime antérieur à 2004 (2002 exclus). Le principe reste le même, les vins des différents dégustateurs sont goûtés à l’aveugle, à l’exception de ceux que chaque participant apporte. Il ne s’agit pas, dans ce type de réunion de n’approcher que des grands vins ou réputés tels, mais de permettre autour d’un thème précis de déguster des vins de tout standing.

divers pour le moi d'avril 137


Pierre Hugo : Pommard Les Narjollets 1998

La robe est évoluée, avec un liseré de couleur brune, le nez est simple avec des arômes d’épices, de fruits cuits (par le vieillissement), et des notes de truffes. La bouche est construite assez solidement, avec des tannins très fermes voire rustique, un peu anguleux. La finale, dominée par des saveurs tertiaires manque d’allonge, avec des sensations astringentes et amères. Non Noté

 divers pour le moi d'avril 138

Vincent Girardin Pommard Epenots 2001

La robe est soutenue, de couleur rubis à grenat. L’olfaction, nette et expressive, évoque les cerises, les griottes, la pivoine, avec des notes épicées et légèrement grillées. La bouche est veloutée, avec des tannins enrobés, le centre est assez puissant, et bien charpenté, rehaussé de fruits plaisants. La finale est persistante, soutenue, fraîche, avec des saveurs épicées et légèrement réglissées, qui dominent un peu les fruits, et une petite sécheresse tannique. Noté 16, note plaisir 16,5

divers pour le moi d'avril 145



Philippe Leclerc : Gevrey Chambertin La Combe aux Moines 1996

La robe est trouble, légèrement évoluée (teintes orangées). Le nez évoque la truffe noire, les épices et le tabac, avec des arômes de fruits au second plan. La bouche, assez massive, est caractérisée par des tannins très fermes, presque durs, les fruits restent frais et agréables. La finale est assez puissante, un peu tannique, avec des saveurs de belles cerises (fruits et noyaux) et des notes florales. Noté 14, note plaisir 14,5

divers pour le moi d'avril 129

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire