Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

03 mai 2012

Des vins de la Rive Droite à l'aveugle (2)

 

J’ai souhaité faire participer, à notre petit groupe d’amateurs passionnés, au moins un professionnel ( œnologues confirmés, ou vignerons curieux et ouverts), à chaque séance, ce qui nous permet, lors du débriefing de nous intéresser à quelques petits défauts que pourraient avoir certains vins, et que nous n’aurions pas perçus. J’ai limité le groupe à une huitaine de personnes, ce qui permet de regoûter certains vins avant l’évaluation définitive, et de déguster dans le calme, avec concentration.


Sans Titre

Il faut garder à l’esprit que ce type de dégustation n’est qu’une photo à un instant t, et que la vérité d’aujourd’hui ne sera pas, probablement totalement, la même que celle de demain, ou d’après demain, voire dans quelques années, sans négliger le fait, que les meilleurs vins de cette dégustation sont excellents à remarquables.

 

Pomerol : l’Excellence de Gouprie

L’olfaction soutenue évoque le chocolat, le café, les arômes empyreumatiques, avec des fruits noirs en retrait. La bouche est moelleuse, bien en chair, sphérique, et dense, dans son centre. La finale est persistance, veloutée, avec des fruits plus expressifs, et un élevage très soutenu. Noté 15, moyenne 14,92

Saint Emilion : Lynsolence

Le nez est crémeux, avec des arômes de cerises et de boite à épices. La bouche est concentrée, pleine, avec des tannins bien enrobés, fruitée, mais la finale légèrement ascescente plaide pour une bouteille défectueuse. Non Noté

Saint Emilion : Mangot Cuvée Todeschini

L’olfaction, intense et pure, évoque la violette, les fruits noirs ( cerises et cassis) les épices douces et la réglisse. La bouche est richement dotée, charnue, très veloutée, avec des tannins fins parfaitement polis, dense, concentrée sans outrecuidance, rehaussée de fruits  séduisants. La finale est très persistante, allongée, d’une belle fraîcheur,  veloutée et savoureuse (fruits, épices, et réglisse). Noté 17,5, moyenne 17,64

Saint Emilion : Fombrauge

Le nez est élégant et expressif, avec des arômes des fruits variés( cerises noires dominantes) d’épices variées, de zan et des notes grillées, et de café. La bouche est soyeuse en attaque, le vin se développe avec un corps, plein et dense à la texture fine. La finale est très persistante, fondante, bien équilibrée, avec des fruits expressifs nuancés de notes épicées et réglissées. Noté 17, moyenne 17,21

20090419034nef

Castillon-Côtes de Bordeaux : Domaine de l’A

L’olfaction, nette et intense, évoque des cerises pures, la mûre, agrémentées de notes de framboises, d’épices douces, de réglisse, et des notes d’élevage de qualité , en retrait. . La bouche est pleine, avec des tannins fins habillés par une chair serrée et très veloutée, le centre est dense sphérique dans son dessin, avec des fruits gourmands, puis le vin s’étire dans une finale très persistante, bien équilibrée, pulpeuse, à l’aromatique pure ( fruits , épices, zan). Noté 17,5, moyenne 17,21

Saint Emilion : Beauséjour Duffau-Lagarosse

Le nez est pur et intense, avec des arômes de violettes, de fruits noirs de boites à épices, et des notes de réglisse. La bouche, de construction longiforme est soyeuse, en attaque, avec des tannins fins bien enrobés,  pleine et dense en son milieu avec des fruits gourmands. La finale est très persistante, avec des tannins « crayeux », sans perdre de son toucher veloutée, bien équilibrée, savoureuse ( fruits, épices, zan). Noté 17,5, moyenne 16,93

P1080639

 

Saint Emilion : Larcis Ducasse

Le nez , ouvert et net, évoque les fruits noirs mûrs, avec des notes épicées et réglissées La bouche est très veloutée, pulpeuse, bien en chair, le milieu de bouche est plein, finement texturé, et fruitée. La finale est persistante, fruitée, épicés, mais manque un peu d’harmonie entre les différents constituants, et se termine par de légers amers. Noté 15,5,moyenne  16,28

Saint Emilion : Pavie Macquin

Pavie Macquin 2002

Des parfums de cerises, de petites baies noires, d’épices douces, et de réglisse, caractérisent une olfaction nette et d’une bonne expression. La bouche est veloutée ; les tannins sont habillés par une chair fine, le centre est construit, mais manque un peu d’envergure, La finale, d’une bonne persistance, est fruitée et épicée, mais un peu astringente. Noté 15,5, moyenne 15,92. Un vin qui semble être en début de phase de fermeture.


Tableau_pour_moyenne_des_notes___RIVE_DROITE_2009_version_blog

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux : millésime 2009 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire