Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

13 février 2012

4 vins pour les Fromages, Bergerac, Castillon, Montagne et Montigny...

Quatre vins ont été proposés avec le plateau de fromage : deux vins blancs et deux vins rouges de la rive droite. Le Moulin des Dames 2008 de Luc de Conti, qui avait été servis avec les entrées a fait son retour avec les fromages. Pour accompagner les comtés, nous avons choisi un Vin Jaune 1999 de Stéphane Tissot.

 Les_trois_vins_du_fromage

 

Montagne Saint Emilion Beauséjour «  cuvée 1901 » 2009

La robe est profonde, avec un liseré de couleur sanguine, le nez est net, précis et expressif, avec des arômes de cerises burlat, de mûres, d’épices douces, et des notes de zan, l’élevage élégant est en retrait. L’attaque est nette, et haute, avec des tannins fins enrobés par une chair bien formé, le centre est mis en relief par des tannins crayeux, au cœur du grain un peu plus ferme, qui donnent du corps et une belle assise au vin, rehaussé de fruits juteux. La finale est persistante, équilibrée soutenue avec des saveurs fruitées avenantes, finement réglissées et épicées. Noté 16,5, note plaisir 16

Beaus_jour_1901

 

Côtes de Castillon Domaine de l’A 2006

La robe est profonde, de couleur sanguine à pourpre, l’olfaction, d’une bonne intensité et avenante, évoque la cerise très pure, les fines épices  agrémentées de notes florales et d’une note de réglisse. L’attaque est moelleuse, avec des tannins mûrs et fins, le vin se déploie charnu et assez sphérique, dans un milieu de bouche à la texture élégante, souligné par des fruits mûrs et gourmands. La finale est allongée, fraîche, veloutée, savoureuse (fruits, épices, fine réglisse), ponctuée de  notes salines. Noté 16,5, même note plaisir

les_trois_vins_du_fromage2


Pour ce qui est du Tissot, je livre un commentaire qui a été rédigé en 2007( Isabelle) :

Tissot, vin jaune 1999
La robe est lumineuse, couleur vieil or. Le nez ressemblerait presque à celui du vin de Lornet, en raison de la perception du malt, mais s’ajoute cependant l’arôme de la muscade, du clou de girofle, et de la badiane. Les senteurs du vin sont effectivement plus anisées, et confinent les arômes vers les fragrances végétales de betterave à sucre, de coing, de citron vert.
La bouche offre le sirop d’orgeat, la muscade et l’acidulé de la pomme granny smith, des saveurs sucrées grâce auxquelles elle s’assouplit, notamment sur le velouté de la crème fraîche épaisse et presque beurrée. L’acidité est parfaite, émoustille le vin, lui allonge les caudalies devenues délicates sur l’anis, la noisette fraîche, et les agrumes. Le verre vide exhale la noix mûre, vieillie, tout en sucre.
C’est un vin certainement plus consensuel, moins atypique. A la fois juvénile et consistant, il offre les satisfactions de l’oxydatif aux plaisirs sucrés des épices et des amandes.

Tissot_Vin_Jaune_1999

Il s'est goûté évidemment de façon assez différente : à retenir des notes d'agrumes confites essentiellement,  et de noisette fraîche. Belle douceur en bouche, puissance de la finale rendue dans ses derniers soubressauts très acorte par le fruit que le vieillissement a apporté.

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire