Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

27 décembre 2011

Pigeons sauvages et vins de la rive droite

Les vins commentés, aujourd’hui, sont comme à l’accoutumée dégustés pour eux-mêmes sur une durée de 24 heures ou 48 heures. Le premier vin a accompagné des magrets de pigeons sauvages, aux carottes à la muscade, sauce aux baies de genièvre et au chocolat. L’accord a fort bien fonctionné, d’un point de vue aromatique, les saveurs du vin épousant à la perfection celles du plat. La juste fermeté du vin a répondu avec justesse à celle du gibier.

Le second vin a été dégusté pour lui-même, comme je le fais habituellement quelques temps après la réception de mes vins acquis en « primeurs ».

 IMGA4555

Saint Emilion : Grand Mayne 2001

IMGA4557IMGA4562

La robe est profonde, avec un liseré de couleur pourpre à sanguine, le nez est séduisant et intense, avec des arômes de cerises, de mûres, de boites à épices, de réglisse et de moka. La bouche est veloutée, avec de nombreux tannins mûrs, qui se trament avec une élégante fermeté qui donne du corps au vin, dans un centre charnu, aux fruits mûrs et expressifs. La finale est persistante, assez puissante, fraîche, soulignée par des fruits intenses et purs, des épices et du zan, et de très légères notes amères. Noté 16,5, note plaisir 17

 IMGA4559IMGA4560

Castillon-Côtes de Bordeaux : Domaine de l’A 2009

La robe d’une bonne profondeur offre des reflets de teinte violine à sanguine. L’olfaction nette, crémeuse et expressive, évoque les fruits mûrs ( cerises et mûres sauvage), les épices douces, avec des notes de réglisse, et d’élevage de qualité (café et moka) . L’attaque est veloutée, presque soyeuse, le vin se développe pulpeux, avec des tannins mûrs et fins, le milieu de bouche, finement texturée est plein et bien en chair, avec des fruits, d’une bonne intensité. La finale est bien équilibrée, fraîche dans le millésime, soutenue, allongée, mise en valeur par des fruits mûrs, des épices douces, des notes réglissées et une touche saline. Noté 17, même note plaisir


Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire