Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

09 novembre 2011

Verticale de Beaucastel (2)

Dans la série des vins commentés aujourd’hui, j’avais déjà dégusté, il y a 4 ans environ, les millésimes 2000 et 2001, qui s’étaient fort bien goûtés, à l’aveugle, avec un petit avantage pour 2001. Les vins ont évolué favorablement. Si 2000 paraît être aujourd’hui prêt à être bu avec plaisir, 2001 peut être attendu encore trois à quatre années pour offrir tout le potentiel qu’il recèle, avec un plat approprié.

 photos_famille_et_verticale_beaucastel_652

 

Beaucastel 2004

La robe pourpre à sanguine est soutenue, le nez est délicat et expressif, avec des arômes de fruits rouges (fraises et cerises), des notes de chocolat, et de fines épices. La bouche est souple, charpentée, avec élégance et harmonie, par une trame tannique raffinée, rehaussée par des fruits mûrs. La finale d’une bonne persistance, légèrement plus marquée par les tannins, est fruitée et épicée, avec une petite pointe d’alcool. Noté 16, note plaisir 15,5

 

Beaucastel 2003

La robe est très soutenue à profonde, de couleur sanguine à rubis, l’olfaction élégante et intense, évoque les fruits à l’eau de vie (cerises dominantes), la boite à épices, le chocolat, la truffe noire, avec des notes de café et de réglisse. La bouche est moelleuse, avec des tannins fins et mûrs, enrobés par une chair serrée, le centre est puissant, avec une texture fine, des fruits généreux et expressifs. La finale est longue, veloutée, intense, équilibrée soulignée par des saveurs complexes (fruits, épices, thym), avec des notes mentholées. Noté 17,5, note plaisir 18

 photos_famille_et_verticale_beaucastel_656

Beaucastel 2001

La robe est assez profonde, de couleur rubis à carmin. Des parfums de cerises kirschées, de fraises des bois, de fleurs, accompagnés de notes de truffes, d’épices, et d’herbes aromatiques caractérisent une olfaction nette et séduisante. La bouche est généreuse et corsée, avec des tannins mûrs et serrés, au toucher velouté, qui donnent de l’ampleur et du volume au vin dans un milieu de bouche, aux fruits intenses. La finale est longue, riche, aux saveurs séduisantes (fruits, épices, réglisse, thym, laurier, avec des notes mentholées et chocolatées), un rien chaleureuse. Noté 17,5 note plaisir 16,5.

 photos_famille_et_verticale_beaucastel_660

Beaucastel 2000

La robe est profonde, avec un liseré de couleur grenat, évoluant vers des teintes orangées. Le nez un peu réduit, s’ouvre à l’aération sur des arômes de roses, de cerises à l’alcool, d’épices et d’herbes de Provence. La bouche est charnue, les tannins élégants sont fondus et bien tramés, dans un centre, plein, et bien structuré, aux fruits gourmands. La finale est persistante, soutenue, avec des saveurs rappelant celles de l’olfaction, bien équilibrée, avec des notes de venaison en ultime sensation. Noté 17, note plaisir 17,5. Un vin qui peut être abordé avec plaisir.

photos_famille_et_verticale_beaucastel_642

Posté par Daniel S à 00:01 - Rhône Sud - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire