Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

02 novembre 2011

De très beaux vins pour un repas dominical (2)

Pour accompagner les deux vins rouges, Isabelle a préparé des filets d’agneau, avec une réduction de cacao, baies de genièvre, et des salsifis.

derniers_clich_s_de_octobre_148

 

Puis, nous avons poursuivi la dégustation avec un Saint Nectaire, qui nous paraît être le fromage le mieux adapté avec des vins de Bordeaux. L’accord, plat de viande/ Pauillac, a fort bien fonctionné, et l’ajout du cacao, a apporté une touche supplémentaire très séduisante, dans son mariage, avec les arômes tertiaires du vin. La jeunesse du Saint Emilion l’a, un peu, desservi, mais la présence du cacao a rendu l’association intéressante.

derniers_clich_s_de_octobre_147

Le Pauillac a été épaulé, deux heures, avant la dégustation. Le Saint Emilion a été mis en carafe avant la dégustation et le repas.

Pauillac : Lynch-Bages 1989

derniers_clich_s_de_octobre_197

La robe est très soutenue de couleur sanguine, à peine plus évoluée (légers reflets de couleur rouille) sur les bords du disque. L’olfaction envoutante et intense, évoque le havane la truffe noire, le cassis et les myrtilles écrasés, le cèdre, avec des notes de cerises et de graphite. Le vin se dimensionne, avec puissance, dès l’attaque, les tannins sont fins, serrés et fondus, la construction est longiforme, le centre est dense, et finement texturé, bien souligné par des fruits mûrs, d’une belle jeunesse. La finale est longue, élégante, veloutée, fraîche, bien équilibrée, complexe dans l’association des saveurs (fruits, épices, réglisse, truffes, et notes de graphite). Noté 18,5, même note plaisir. Grand vin

photos_famille_et_verticale_beaucastel_517

 

Saint Emilion : Bellevue 2000

derniers_clich_s_de_octobre_206

La robe est profonde, de couleur sanguine, le nez est expressif et séduisant, avec des arômes de cerises, et de mûres sauvages écrasées, de violettes, d’épices douces, et de zan. La bouche est veloutée, avec des tannins raffinés enrobés par une chair serrée, qui donnent une sensation de sphéricité, et de plénitude dans un milieu de bouche aux fruits mûrs et éclatants. La finale est très persistante, charnue, avec des tannins toujours aussi élégants,  d’une bonne fraîcheur, mise en valeur par des fruits gourmands, de fines épices, de la réglisse, et de légères notes salines. Noté 17,5, note plaisir 18

 

derniers_clich_s_de_octobre_198

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire