Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

19 septembre 2011

Visite au Château Puygueraud

    11_septembre_074

Nous avons eu l’occasion de rendre visite, lors des Portes Ouvertes de l’appellation «  Côtes de Francs », à Nicolas Thienpont et à son fils Cyrille au Château Puygueraud. L’appellation Côtes de Francs est la plus à l’est des appellations girondines, à la frontière du département de la Dordogne.

11_septembre_081

 

Les coteaux sont constitués par du calcaire à astéries qui présente beaucoup de similitudes avec celui de Saint Emilion.

11_septembre_07111_septembre_073

     Cette propriété a été achetée, en 1946 par Georges Thienpont, le père de Nicolas, qui a trouvé un vignoble ruiné, et n’a  pu le remettre en état qu’à partir de la fin des années 70, avec une première production en 1983. De 1946, jusqu’à la replantation, les terres agricoles étaient dédiées à la polyculture et à l’élevage. Nicolas Thienpont gère, maintenant, un vignoble de 45 hectares, réparti en plusieurs crus. Un château, construit au quinzième et seizième siècle apporte une touche de majesté à côté des chais de Puygueraud, où les bâtiments anciens côtoient les derniers construits, sans ostentation.11_septembre_091

     Cinq marques sont élaborées actuellement sur l’appellation Côtes de Francs ; Château Laclaverie, Château Lauriol, Château Les Charmes Godard (rouge et blanc), Château La Prade, et Château Puygueraud. Les travaux viticoles, sont menés avec soin et de la même façon sur l’ensemble des propriétés : enherbement un rang sur deux, griffages sur l’inter-rang, maîtrise des rendements ( tailles, ébourgeonnage, et éclaircissages), vendanges manuelles par parcelles en fonction des maturités (suivis  gustatifs et analytiques), fermentations en grains entiers (sans foulage), extractions douces ( pigeages, pour partie, à partir de 2011), élevages sur lies ( un ou deux soutirages, s’il y a lieu, après dégustation des vins), et un léger collage avant la mise, après un élevage qui dure 16 à 18 mois pour La Prade et Puygueraud.

11_septembre_114

 

Les vins sont commentés, dans leur ordre de présentation, du plus souple au plus structuré. J’indique les prix de vente de la bouteille  à la propriété

 

Château Laclaverie 2008

La robe, de couleur rubis à carmin, est légèrement soutenue, le nez évoque une salade fraîche de fruits rouges, la bouche est souple avec des tannins lissés, dans une construction longiligne et linéaire. La finale de longueur normale est fraîche, avec des fruits juteux. Note 13,5, note plaisir15. Un vin plaisir, sans prétention, à boire entre copains, autour d’un barbecue

 

Château Lauriol 2008

La robe, un peu plus foncée, offre une couleur pourpre, l’olfaction, un peu discrète, laisse apparaître, à l’aération des arômes de cerises, de groseilles, et de légères notes épicées. Les tannins, un peu plus fermes, charpentent davantage le milieu de bouche, souligné par des fruits mûrs et frais, qui donnent de l’éclat à une finale d’une bonne tenue. Noté 14, même note plaisir

 

Château Les Charmes Godard (rouge) 2008

La robe de couleur pourpre à sanguine est assez soutenue, le nez est frais, et net, avec des parfums de violettes et de roses, de cerises, et des notes d’épices douces. La bouche est veloutée, en attaque, assez charnue dans un centre d’un bon maintien et fruitée. La finale, d’une bonne persistance, est fraîche, mise en valeur par des fruits mûrs, juteux, une touche d’épices, et de légères notes salines Noté 14,5 Note plaisir 15

A suivre...

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


  • vin chateau laclaverie

    bonjour
    j'aimerai savoir avant de l'ouvrir un chateau LACLAVERIE de 1996 faut -il le filtrer ou le passer en carafe à décanter merci pour la réponse.
    cordialement

    Posté par poubel, 15 avril 2014 à 18:47
  • Bonsoir,
    Je crois que ce vin qui n'est pas doté d'une potentiel de garde suffisant soit plutôt fatigué. Le mieux est de le goûter, et le boire dès l'ouverture sans mise en carafe

    Posté par Daniel S, 15 avril 2014 à 22:41

Poster un commentaire