Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

16 septembre 2011

La métaphore oenologique (2) - les défauts du vin.

     En conclusion de notre billet de la veille, les métaphores empruntent essentiellement au registre profane des considérations descriptives - qui se réfèrent au corporel et à l'anthropomorphisme - plutôt qu'au mystique quand bien même nous avons évoqué le rôle éminemment religieux du vin.

     Il en est de même pour caractériser les défauts du vin. Les commentaires de dégustation recèlent de termes  qui ont trait à la physiologie. Aussi trouve-t-on fluet, maigre, chétif, léger, ténu voire grêle.

     On en vient alors à se rappeler que le vin a une existence, qu'il peut être jeune, malingre en l'état, dans la pleine force de l'âge, mûr, et enfin vieilli. Il ne peut se soustraire de la créativité sémantique engendrée par une telle idéation : et il est des défauts que le vin acquiert avec l'âge... il peut être fatigué, exangue,  puis... mort. Paix à son âme.

     S'il fallait conclure sur le rapport étroit que l'expérience sensible nous accorde au cours de la dégustation d'un vin et la facilité avec laquelle notre esprit s'est accordé de métaphoriser à partir d'un domaine plus concret et plus compréhensible, celui de l'humain, nous pourrions rajouter les marques de la sexualité. Les allusions au corps féminins sont recurrentes. J'ai traité partiellement de cet aspect ICI, où il est question de cuisses, de jambes, de rondeurs...

mus_e_d_art_moderne___vins_Mas_de_l__toile_alion_de_myrat_Mordor_117

     Plus généralement, il est à observer une tendance égocentriste ( ou humaniste?) à vouloir désigner l'abstraction par ce qui appartient en propre à l'homme, au corps de l'homme : la tête de vis, le pied de biche, une main courante, les yeux de la vigne... le pied du verre!

Photo_36

Posté par Daniel S à 00:01 - Divers - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


  • De là...

    ... à dire que le vin est boisson vivante, vivante, spirituelle et érotisante, il n'y a qu'un pas que l'expérience confirme.

    Posté par christian Bétour, 16 septembre 2011 à 12:05
  • Le pas, nous l'accomplissons, le dire, nous l'écrivons.
    Merci de ta lecture, Christian.

    Posté par Daniel S, 16 septembre 2011 à 13:26

Poster un commentaire