Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

29 août 2011

Commentaires oraux et écrits du Charmes Chambertin 1998 de Dugat-Py


Des discussions sans fin, sans faim autour de Dugat-Py : j'ai planté ma caméra, à leur insu et sans leur gré!, j'ai évidemment coupé toutes les grivoiseries, certes jamais obscènes, juste pour la franche gaudriole maîtrisée des bons mots... 

Un conseil : lancer la video et suivre en même temps le texte en cliquant ici :  Dugat_Py.

Daniel : - Un joli gras, t'as des fleurs, là!

Christian : - Une pivoine, énorme! Enorme pivoine, tu sais?, la grosse pivoine, là! T'as envie de la manger tellement elle est grosse... le floral qui apparaît... Je la sens fort, là!

Moi : Un cuir d'anthologie, ce cuir qui est très fin, tu sais?, les gants...

Daniel : - de Russie?

Moi : Un gant..., on dirait...

Christian : ... le cuir bulgare ( Mais, bon, c'est une question d'éducation)

Moi : Non, mais t'as...

Christian : La pivoine apparaît plus quand tu prends ton verre sans l'agiter...

Daniel : La pivoine, elle est très nette!

Christian : Elle est nette, hein? C'est un peu sucrée, là...

Moi : - Un petit côté fumé, également.

Daniel : - Très épicé, surtout.

Christian : - Très épicé... Des notes de muscades.

Moi : - La muscade, je confirme.

Daniel : - Non, mais la bouche, elle est PPFFLLLRRIIITT!!, il y a une qualité de chair serrée, un velouté d'un moelleux phénoménal, la cerise est époustouflante, presque sur la griotte.

Christian : - C'est vraiment, comment dire?,  très cistercien, comme vin. Ce n'est pas dans l'exubérance.

Daniel : - C'est d'une puissance phénoménale, une puissance innée... GRAANNNNde puissance...

Christian : - Une grosse pierre de monastère, là, de rigueur qui aboutit à la beauté, quoi!, c'est pas incompatible.

Daniel  : - Le grand vin... ?, il faut que les tannins soient enrobés. Pas de grands vins sans tannins enrobés! , qu'ils soient enrobés finement sur des squelettes fins, élégants et élancés, qu'ils soient enrobés sur des squelettes puissants, bien nourris, charpentés. Il faut toujours la chair nécessaire en fonction du tannin.

Christian : - Quand tu mets le vin à la bouche, tu n'as pas la gueule arrachée d'entrée.

Daniel : - C'est tout doux.

Christian : - Dabord, t'as une espèce de boule, dans la bouche, de fruits... une fois que tu avales, il te reste sur la langue un côté un peu rêche, un peu crayeux. (A Grégoire) Tu vois? C'est ça, les tannins, mais tu ne les as pas tout de suite...

Daniel : - La puissance de la chair est phénoménale. Grande chair. Cette longueur... ah... la longueur. Ah! putain, la longueur. Hum... Immense longueur... ça! ce mec, c'est un artiste. Il sait faire ce que j'adore dans le vin et ce que son terroir lui donne, ceci dit, (Brahim!) : la puissance, la qualité du tannin, la fraîcheur de fruit, l'expression du fruit pur!

Christian : - Tu vois? C'est complètement un style opposé à celui de Rousseau...

Daniel : - Mais je m'en fous...

Christian : ???

Daniel : - Je m'en fous, quand le vin est à ce niveau-là, peu importe.

Christian : - Non, mais pour quelqu'un qui a bu un peu de Rousseau..., tu te dis...

Daniel : - non... mais... je sais bien... ! C'est plus aérien, plus...

Christian : - Ce sont deux expressions qui sont aussi ravissantes.

Daniel : - Mais moi, pour moi qui suis bordelais ( Christian : - oui), là; c'est exceptionnel... ( Christian : - j'imagine...)Exceptionnel....

Christian : - Même les Bonnes Mares de Bart.... Tu te souviens comme c'était...,

Daniel : - Oui, c'est exceptionnel parce que... je crois que c'est un des premiers vins, bon à voir avec l'âge, où  la Bourgogne exprime une telle puissante.

Christian : - Regarde ton vin, c'est un magnifique grenat,  heu...rose orangé sur les bords. Très très beau...

Daniel : - Le nez est de plus en plus expressif, puissant!...

Christian : - Tu ne l'as pas encore en bouche, mais tu sens déjà que tu vas le déguster.

Daniel : - ... d'une intensité...

Christian : - C'est profond, ce nez. C'est presque un crime, un infanticide. Tu t'aperçois que dans une quizaine d'années, ça va être encore...

Daniel : - Faut pas m'enlever le fruit, sinon, je pleure...

Christian : - je ne pense pas qu'il ait... (je crois que Christian veut dire... atteint sa plénitude. Mais il n'a pas le temps)

Daniel : - Quinze ans après?, je ne jurerai pas...

Christian : ... Quinze ans, dix ans! Non, mais... 98! Ecoute, franchement, Réfléchis deux secondes... Par rapport à ce que tu as en bouche. Dix ans, c'est 2008. On est en 11 bien entamé, si tu passes à 98...

Moi : - Je vous parlais de cuir tout à l'heure... Un cuir superbe... d'agneau... Un cuir fin, des gants de cuir..

Daniel : - cuir de Millau, gants de Millau...

Christian : - non, gants glion!

Daniel : - Gants de MILLAU!

Christian : - Mais oui, mais je te parle de ganglions, moi! C'est un cuir neuf, ça? C'est pas encore la...  ( A Grégoire)Tu vois sur le plan physiologique, tu peux avoir des plaisirs à tous les étages, quand tu es dans la dégustation du vin, tu es dans le plaisir intense ( que tu peux avoir dans d'autres endroits de ton corps, je ne vais pas te faire un dessin) et ça, c'en est un...

Daniel : - Un dessin?

Moi : - Celui-là est parfois plus long...

Christian : - Ah ouais...

Daniel : - Oh! Zou!

Christian : Tu fréquentes qui?, toi...

 

 

 


 

 Dugat_Py__2_

 

Bernard Dugat-Py : Charmes Chambertin 1998

La robe est soutenue avec des reflets de couleur carmin, et une légère teinte orangée sur le bord du disque. L’olfaction est intense, complexe, envoutante, avec des arômes d’épices variées (dont la muscade) et de réglisse qui font place à l’aération à des parfums de cerises, de fraises des bois, de pivoine, de roses séchées, avec des notes de cassis. La bouche est très veloutée, les tannins fins et serrés sont habillées par une très belle chair, le milieu de bouche est puissant, avec une matière compacte et dense dotée d’un remarquable moelleux; la cerise et la merise d’une grande pureté sont éclatantes accentuant la sensation de richesse et de grande sphéricité. La longue finale, fraîche, très intense offre une véritable explosion de saveurs fruitées, épicées et florales, avec de fines notes salines. Noté 18, note plaisir 19

 

Dugat_Py

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Daniel S à 00:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


  • Et les enfants, ils ne disent rien, les enfants? Ils en pensent quoi, du Charmes-Chambertin?

    Posté par olif, 29 août 2011 à 09:04
  • Les enfants (le neveu et la nièce d'Isabelle)ils s'initient....

    Posté par Daniel S, 29 août 2011 à 10:32

Poster un commentaire