Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

19 août 2011

Avec les poissons que buvons-nous ?

 

Quelques repas à base de poissons, nous ont conduits à ouvrir des vins blancs pour accompagner de l’aile de raie aux câpres et du filet de lingue aux mangues. Je n’ai pas recherché un accord idéal, mais essentiellement des vins frais et digestes plus agréables à consommer en été. J’ai donc sélectionné des vins de Loire, en appellation Muscadet. Je n’ai pas voulu ouvrir des vins à parfaite maturité, mais des vins jeunes pour en évaluer le potentiel de vieillissement. Le premier vin commenté est un « classique » bien connu des amateurs. L’autre vin m’a été recommandé par un ami caviste, et j’adhère tout à fait à son analyse un vin qui se place dans les meilleurs vins de l’appellation. Ce vin (millésime 2005) a été élevé 42 mois sur lies, ce qui lui confère beaucoup de chair et de densité. Le vigneron Philippe Guérin a reçu pour cette cuvée la « pipette d’or » distinction prestigieuse dans cette appellation.

musadet_001musadet_004

 

Muscadet : Domaine de l’Ecu : Expression de Granite 2008

La robe est jaune, assez pale, le nez est net et s’ouvre sur des arômes de fleurs de genets, de fruits jaunes et blancs, avec une petite note de silex frotté. La bouche est droite, tendue, avec un milieu de bouche bien constitué par une matière serrée, avec une sensation plus structurelle et minérale que fruitée mais pure dans son dessein. La finale est étirée, fraîche, avec des fruits assez discrets, avec des notes salines et minérales évoquant un goût de silice broyée (pour ceux qui ont goûté). Un très beau potentiel à laisser vieillir impérativement. Note potentielle 16, note plaisir 15

 musadet_003

Muscadet : Clos de La Pingossière : Vallet 2005

La robe est jaune un peu plus soutenue que celle du vin précédent. L’olfaction est avenante et d’une bonne intensité, avec des arômes de pamplemousse blanc, de fruits jaunes, des notes florales, et une pointe d’iode (marin). La bouche est velouté, avec une chair serrée qui donne une bonne concentration et de la plénitude dans un centre bien structuré, les fruits sont mûrs et d’une bonne pureté. La finale est persistante, soutenue, fruitée, florale, très légèrement épicée minérale dans sa constitution et son expression. Note potentielle 16,5 ; note plaisir 16

musadet_005

Posté par Daniel S à 00:02 - Accords mets/vins - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires


  • Ca se boit du Muscadet ?

    Merci beaucoup de cet article qui, je l'espère, contribuera à prouver aux amateurs de vins français que le Muscadet, lorsqu'il est fait avec amour et passion, peut se révéler un grand vin.
    Cordialement
    A bientôt

    Fred

    Posté par Fred, 24 août 2011 à 14:39

Poster un commentaire