Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

27 décembre 2014

Une histoire de fromages... (2) où il est question de maroilles.

Suite de quelques accords...

 

4- La Franche Comté fournit le Vin Jaune en association avec le Comté. Pour ce faire, le Macle 97 a accompagné un comté de 18 mois d’affinage.
Un nez vif et immédiat, évidemment marquée par la noix, le pruneau, mais en particulier la flammèche consumée de la lampe à pétrole… La bouche concentre les arômes nuciculteurs, et les fédère au sein de notes paillées. Le comté trouve alors par son fruité, ses saveurs de noisette et de fleurs, un maître à sa juste mesure pour donner réplique en bouche, à ce comté. Et pour arbitre, éventuellement, une poire séchée moelleuse…


vin_jaune
Du vin blanc, donc pour le fromage… et pourtant que l’on parle toujours de l’association avec le vin rouge comme s’il était de tradition !
La preuve que non, mais les idées ont la dent dure et le palais têtu.



Est-ce à dire qu’aucun fromage ne mérite le vin rouge ?
Dans cette géopolitique du goût, n’est-il pas un esprit réfractaire pour mener une guerre culinaire ? En dehors de mes casseroles, j’entends ?
Les rubans faits d’une réduction de vin et de crème fleurette sont pourtant savoureux. On trémousse le nez de bonheur au dessus de ces sauces pourtant en surcharge tannique et pleines d’acides lactiques.
Dans ce registre, effectivement un accord rebelle et sur fond d’idées régionales, l’Epoisses qui s’accommode bien effectivement du Bourgogne rouge…

5- Jeune, fruité et vif, l'é
poisses lui résiste honorablement, parce qu’il rivalise de puissance et présente un fumet lacté, beurré bien terreux…

_poisses

 

6- Pour terminer, un accord pour le moins étonnant : le maroilles et le champagne.
La raison en est aussi géographique et culturelle. Le savoir-faire agricole et agroalimentaire de la Picardie, est un patrimoine qui recense cinq AOC :

Et l'association de ces fromages, viandes et vins ont de quoi surprendre!
D’autres échappées de ces habitudes culinaires, sont justement celles qui vont s’abstraire de l’idée du terroir. Ces accords inversement sont nés de notre culture gastronomique pour faire naître l’idée nouvelle. Le processus est donc contraire. Distance géographique et rejet d’une longévité patrimoniale qui a tant influencé notre table.

Les accords intéressants sont ceux qui combinent les vins de Bordeaux, avec les fromages auvergnats.
6- Le cantal et le Bordeaux blanc

7- Salers et Bordeaux rouge

8 -Saint Nectaire et Bordeaux Rouge.

salers
vins_de_bordeauxp_le_m_le_022

Et, au final, dépassement complet de ces institutions idéologiques du terroir, le fromage persillé et le Sauternes.
Si l’on voyage loin… on peut même aller aux confins de notre perfide albion chercher le Stilton.


La réussite de cette alliance ne doit pas tenir, selon moi, uniquement à la présence des moisissures ( botrytis et penicillium) mais aussi de la satisfaction en bouche de l’équilibre des amertumes et du salage du fromage avec les acidités et le sucré du Sauternes.

 

En conclusion :

 

178_NO_L_05

... autant servir plusieurs plateaux de fromages!!!

 

mini_clin_oeil_12892

 

   

Posté par Daniel S à 00:03 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire