750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Journal d'un passionné de la rive droite
1 août 2011

Ris... Ve Droite puis Rive Gauche - Léoville Barton 1990

La partie résistance du menu, après les deux entrées, ont introduit les Rives Droites, pré-citées le 25 juillet dernier. Vieux Château Chauvin et Pavie Macquin ont accompagné les ris. Les commentaires ont été détaillés précédemment.

Un travail sur les textures, et sur les équilibres d'amer et de sucre pour ce plat, ont orienté ma réflexion. Au moelleux des ris, se sont combinés les légumes croquants, cuisinés selon le principe des aigre-doux. Une sauce balsamique les a accompagnés.

Repas_des_19_et_21_juillet_085

Les vins ont donc très bien escorté ce plat. Pour les fromages, nous avons glissé un autre Bordeaux, de Rive Gauche cette fois. Un Brillat Savarin, fondant à souhaits et plutôt bien affiné.

Saint Julien : Léoville Barton 1990

La robe est soutenue, de couleur grenat à rubis, très légèrement évoluée au bord du disque. Le nez est net intense et complexe avec des arômes de résine, de liqueur de cassis et de cerises, des notes de tabac blond et de truffes noires, et d’épices douces. La bouche est pleine, avec de très beaux tannins racés et mûrs, enveloppés par une chair serrée. Le milieu de bouche est corsé, puissant, d’une très bonne concentration naturelle, souligné par des fruits mûrs, jeunes et gourmands. La finale est longue, pleine, complexe (fruits, épices douces saveurs tertiaires), équilibrée, d’une très bonne fraîcheur malgré la richesse du millésime. Noté 18, avec la même note plaisir.

Repas_des_19_et_21_juillet_094

Publicité
Commentaires
Publicité
Archives
Publicité