Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

28 juin 2011

Retour en rive droite

 

Un retour vers les vins de la rive droite de Bordeaux. Le premier vin commenté a été dégusté lors de l’inauguration de la cave de Stéphane Derenoncourt : Terres Millésimées à Saint Emilion. J’avais dégusté ce vin, en primeurs, mais je n’avais pas eu l’occasion de le revoir en bouteilles, c’est chose faite. Il est tout à fait conforme aux promesses de l’échantillon « primeurs ». Il s’agit, à mon avis, du meilleur vin produit par la propriété, actuellement en bouteille (nous verrons ce qu’il en sera, ultérieurement, des millésimes 2009 et 2010 à ce stade, mais 2010 risque d’être un sérieux concurrent pour 2005).

Le second vin commenté, a été dégusté et bu, lors d’un barbecue, à la fin du printemps, j’attendrai 3 à 4 ans avant d’en ouvrir une nouvelle bouteille.

 

Côtes de Castillon : Domaine de l’A 2005

La robe est profonde, avec un liseré de couleur sanguine à violine, le nez est intense et pur, avec des arômes de roses séchées, de fruits noirs mûrs ( cerises et mûres sauvages), et des notes d’épices douces, l’élevage est déjà quasiment intégré. La bouche est veloutée, avec des tanins finement tramés enrobés d’une chair généreuse, le milieu de bouche est plein, dense, avec une texture toujours aussi raffinée légèrement plus ferme, rehaussé par des fruits intenses et purs. La finale est longue, à l’intensité affirmée, avec des saveurs de fruits variés finement épicées, et des notes salines. Un tout jeune homme à conserver en cave quelques années pour profiter de sa complexité. Noté 17 (note plaisir 16)

domaine_de_a2

 

Fonsac Vrai Canon Bouché 2008

La robe est très soutenue, de couleur violine à pourpre, le nez est net d’une bonne intensité, avec des parfums de cerises, de petites baies sauvages, d’épices douces et de réglisse. L’attaque est nette, avec un toucher velouté, les tannins sont bien tramés, plus fermes dans un milieu de bouche, bien charpenté, compact, souligné par des fruits nets, charnus, et expressifs. La finale est persistante, étirée, fruitée et finement épicée, avec une légère sensation sucrée apportée par l’élevage, qui se fondra avec le temps : Noté plaisir 15, Note potentielle15,5-16

Vrai canon Bouch-

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire