Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

16 mai 2011

Deux liquoreux et un Maury avec les desserts

 

Deux vins liquoreux et un Maury ont été servis avec les desserts : coupe rafraîchie fraise balsamique et soufflé au pistache, cube de chocolat blanc à l’olive, pêches confites à la verveine, brochette de poire et d’ananas à l’anis, terrine de fruits aux amandes

Le Maury s’est remarquablement associé aux cubes de chocolat blanc à l’olive noire. Grâce à la complexité de sa palette aromatique et à sa puissance, il  a répondu aux saveurs soutenues de l’olive noire, et à la texture serrée du chocolat. Les deux vins liquoreux ont très bien fonctionné avec les desserts à base de fruits, le Gewurztraminer apportant une fraîcheur supplémentaire de bon aloi.

 

Albert Mann : Gewurztraminer Fustentum SGN 2007

La robe, brillante, évoque l’or fin, l’olfaction est pure et intense avec des arômes de roses, de fruits jaunes ( mirabelles chaudes et abricots) délicatement rôtis, de fines épices orientales, et des notes d’oranges. La bouche est riche et fraîche, caractérisée par une superbe liqueur fine, serrée, et onctueuse, très raffinée,  rehaussée par des saveurs pures et très expressives de fruits rôtis. La longue finale,  aérienne, étirée, intense, fraîche, d’une grande pureté aromatique, est savoureuse avec des notes salines très nettes. Noté 18,5

 

Sauternes : Château Rabaud Promis 1988

 

La robe est ambrée, avec des larmes bien dessinées. Le nez est intense et soutenu, avec des parfums, d’abricots, de mangues, de dattes, de miel, de cire, de léger caramel, et de curry. La bouche est onctueuse, ample avec des saveurs expressive  de fruits rôtis, le milieu de bouche est gras, avec un bon volume. La finale, très persistante, bien équilibrée, généreuse dans sa construction aromatique, comme dans ses saveurs s’achève sur des notes de curry et de safran. Noté 16,5

 

Mas Amiel : Charles Dupuy 2005 (magnum)

La robe est profonde, avec une liseré de couleur sanguine, l’olfaction est élégante et intense, avec au premier plan des arômes purs de cerises(burlat), puis de thym, de laurier, de chocolat, et des notes d’olives noires et de mûres, l’attaque est veloutée, laissant entrevoir une matière riche et dense, le vin s’installe avec énergie dans un milieu de bouche, marqué par des tannins un peu plus fermes et des saveurs fruitées gourmandes. La longue finale est puissante, et d’une bonne fraîcheur (si la température de service est ajustée) avec des saveurs complexes (décelées à l’olfaction) complétées par des notes de figues sèches, de dattes, et de menthe poivrée. Noté 17,5

Posté par Daniel S à 00:01 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire