Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

11 mai 2011

Menu de Mariage : trois vins blancs avec le thème 4

 

Je commente les vins qui ont accompagné le thème 4 : poisson fumés et frais :   assiettes diverses de poissons fumés (flétan, anguille, saumon, thon), filets de rouget et carottes confites au miel, terrine de poisson à la pistache, terrine d’aile de raie à la tomate séchées

 

Les Vaillons 2005 de Dauvissat, qui a remplacé un Clos 1997 oxydé n’a pas été à l’aise sur ces mets. La Manzanilla s’est bien accordée avec les poissons fumés, pour qui apprécie ce style de vin. Le Sancerre d’Alphonse Mellot,  a joué une très belle partition, avec les trois derniers plats, grâce à sa richesse aromatique et sa très belle texture.

 

 

 

Manzanilla : La Bota 22

La robe, dorée, est brillante, l’olfaction est intense, avec des parfums de fruits secs ( noix sèche et amandes), de fruits blancs (pommes), d’oranges, et des notes florales, épicées, et marines (iodées), la bouche est puissante, corsée, un centre très plein, et une sensation presque grasse, les saveurs sont très intenses. La finale est longue, très fraîche, vive, complexe dans son expression aromatique, sèche (en opposition à sucrée), très saline. Noté 16,5

 

Dauvissat : Les Vaillons 2005

La robe offre une teinte jaune clair, avec des reflets verts pales, le nez est net, assez discret, avec des arômes, de fruits blancs, des notes florales, d’agrumes et de noisettes. L’attaque est charnue, avec un toucher velouté, le milieu de bouche est plein, dense, les fruits sont plus expressifs qu’à l’olfaction. La finale est assez persistante, avec des fruits à l’expression modérée, et des notes salines. Noté 15,5. Un vin en phase de fermeture qui a remplacé un Clos 1997 du même producteur.

 

Sancerre Alphonse Mellot : cuvée Edmond 2002

La robe a une couleur or fin, le nez est très beau, avec des parfums de truffes blanches, d’agrumes variés et mûrs, des notes d’infusion, de fleurs, et de fines épices. L’attaque est pleine, avec une chair serrée, un milieu de bouche volumineux et sphérique, avec des fruits purs et intenses. Le vin se déploie dans une longue finale, étirée, fraîche, savoureuse, avec des notes salines et un goût de calcaire broyé. Noté 17,5

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire