Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

18 février 2011

Christophe Sabon (Domaine de La Janasse) aux Vignes de Léo (fin)

Dans cette dernière série, que Christophe Sabon a voulue variée, nous dégustons un autre vin du millésime 2009. Cette grande cuvée du Domaine de La Janasse donne véritablement la dimension du millésime 2009 dans cette propriété. C’est une réussite. Comme toujours, avec les Châteauneuf du Pape, il faut adapter les températures de service à la richesse de ces vins, qui gagnent, à mon avis, en équilibre avec le vieillissement, grâce à l’évolution de la palette aromatique, et le fondu des tannins. La dégustation du Châteauneuf du Pape Tradition en est un excellent exemple.

 

Châteauneuf du Pape : Chaupin 2009

Cuvée 100% Grenache, éraflée à 80 % et élevée pour 30% en barriques (un quart neuves) et 70% en foudre. Les vignes sont situées sur le terroir froid et tardif du lieu-dit Chapoin.

La robe est très foncée avec un liseré de couleur sanguine. Le nez est intense, avec au premier plan des arômes de cerises noires, de framboises, rehaussées par des parfums d’olives noires, d’épices douces et des notes chocolatées et de menthol. L’entrée en bouche est très veloutée, avec des tannins fins et serrés. Le milieu de bouche souligné par des fruits purs et intenses est très charnu, plein, finement texturé. La finale, très persistante et équilibrée, associe la finesse du grain et une juste concentration, avec des fruits gourmands, les épices, et une pointe de cacao et de menthol en ultime sensation. Noté 17,5

cuv_e_chaupin

 

Châteauneuf du Pape Tradition 2000 servi en magnum

La robe est soutenue, de couleur rubis, avec quelques reflets de couleur brique. L’olfaction, généreuse et avenante, est caractérisée par des parfums de fruits bien mûrs (cerises très légèrement kirschées, mûres), de fève de cacao, d’olives, et des notes de réglisse .La bouche est riche, avec des tannins fondus qui donne un toucher velouté au vin, les sensations sont ascendantes, le centre est bien charpenté, et mis en relief par saveurs multiples (fruits, épices, herbes de Provence). Le vin est doté d’une bonne allonge, dans une finale bien équilibrée, à la complexité séduisante dans son expression aromatique. Noté 16,5

 

Les «  raisins perdus « vendanges tardives 2002 en Vin de pays

Il s’agit d’un vin issu pour 100% de Clairette (raisins botrytisés) qui avaient été laissés sur souche après les orages catastrophiques de 2002

La robe, est jaune dorée, légèrement ambrée Le nez est net et très expressif avec des arômes, d’abricot, de verveine, de fleurs de genets, de miel. L abouche est grasse, onctueuse, avec des fruits opulents et charnus, qui donnent une sensation d’une bonne plénitude, tout au long de la dégustation. La finale est persistante, élégante, gourmande, très fruitée ; avec des notes de miel ; et d’un très bon équilibre. Noté 16

008

 

Daniel

Posté par Daniel S à 00:01 - Rhône Sud - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire