Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

26 octobre 2010

Le Clos du Roy (Fronsac)

Cette propriété de 12 hectares encépagée en merlot pour 80% et en cabernet Sauvignon, Cabernet Franc et Petit verdot pour les 20% restants s’est agrandie par une reprise en fermage de 3.5 ha de vieilles vignes.

Les sols et les sous-sols sont assez identiques à ceux de la retombée Nord du plateau calcaire de Saint-Emilion à l’aplomb de Saint- Christophe des Bardes avec des sédiments sablo-argilo assez profonds qui recouvrent le socle calcaire qui n’est seulement qu’affleurant au sommet du plateau du village de Saillans .

 

Le Clos du Roy 2008

La robe est moyennement soutenue de couleur rubis à pourpre. Le nez est frais et net, avec des parfumes de fruits rouges accompagnées de notes florales.

L’attaque est souple et les tannins sont assez fins. Ils se trament avec fermeté dans un centre d’une bonne tenue.

Les fruits sont frais et croquants. La finale de longueur normale, fraîche, fruitée et d’un bon équilibre.

Noté 14

 

Le Clos du Roy, cuvée Arthur 2008

Elévage avec 60% de fûts neufs.

90% de merlots et 10% de Cabernet franc et de Cabernet sauvignon.

La robe est plus profonde avec des reflets de couleur pourpre à sanguine.

L’olfaction est harmonieuse et évoque des fruits rouges mûrs (cerise dominante) associés à des arômes de rose et de violette.

L’élevage est présent mais discret. L’attaque montre un vin finement charnu, avec des tannins élégants mais d’une énergie sous-jacente qui donne de la structure et du corps en milieu de bouche.

La finale est élégante, étirée. Les fruits sont juteux, finement épicés avec des notes salines en ultime sensation. Noté 15

 

Clos du Roy Cuvée Arthur 2005

 

La robe est profonde avec un liseré de couleur sanguine. Le nez un peu réduit, finit par s’ouvrir à l’aération sur des parfums de fruits noirs (cerises et mûres) rehaussés d’épices douces et accompagnés de notes florales et de réglisse . Le vin se montre très présent dès la mise en bouche, avec des tannins mûrs, au toucher velouté. Le milieu de bouche est charnu, volumineux, dense et puissant, sans raideur tannique. La longue finale est pleine, déjà complexe dans l’association des saveurs fruitées, florales et épicées.

L’élevage est bien intégré. L’équilibre est réalisé grâce à une acidité mûre.

Noté 16.5

 

 

Posté par Daniel S à 08:32 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire