Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 octobre 2010

Château Le Queyroux (3)

Le Joyau du château Le Queyroux, et C’que Du Bonheur sont les deux vins dégustés après les cuvées Le Queyroux.

Le Joyau est un vin élaboré, avec les cépages Merlot, Cabernet Sauvignon, et Petit Verdot (4%). Les vignes sont plantées avec une densité de 10 000 pieds à l’hectare, la vinification est menée en cuves tronconiques, et l’élevage se fait en barriques neuves. Il n’y a pas d’ajout de vin de presse.

C’que Du Bonheur est issu de parcelles à sous sols argileux. La densité de plantation est de 33 333  pieds à l’hectare. Ce vin est un 100% Cabernet Sauvignon, vinifié en vendange entière.

 

Le Joyau 2007

La robe d’une bonne profondeur se pare de reflets de couleur pourpre à sanguine, le nez assez fin et délicat évoque des arômes floraux (roses dominantes), de fruits rouges, d’épices douces, et des notes de merrain. La bouche est souple, avec des tannins fins, au grain agréablement poli, le vin est bien tramé, sans outrecuidance, tout en conservant une texture assez fine, avec des fruits à bonne maturité, la finale, un peu plus tannique, est fraîche, avec des saveurs ( fruit et épices ) avenantes. Noté 15

C’ que Du Bonheur (2006)

La robe est très soutenue, avec un liseré de couleur violine au bord du disque, l’olfaction est séduisante et expressive avec des parfums de violette, de cassis et de sureau écrasé, de boite à épices (petite note de poivre), et des notes de végétal mûr. La bouche est veloutée, les tannins plutôt jointifs sont enrobés par un chair fine, le centre est rond, même sphérique, les fruits offrent une bonne pureté, la finale, d’une bonne allonge, tout en restant fruitée et épicée, est un peu astringente, avec des notes végétales s’ajoutant à des tannins un peu plus fermes. Un vin qui mériterait d’être revu après quelques années de vieillissement, pour voir si tout se fond avec élégance. En l’état : noté 14,5


Daniel

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire