Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 août 2010

Visite à Grand Pontet (3)

P1030035

SITUATION et CHOIX CULTURAUX

Cette propriété de 14  hectares est située sur la retombée nord-ouest du plateau de Saint Emilion, qui présente une pente plus douce que son flanc sud. Les parcelles les plus hautes sont séparées de celles les plus basses par une déclivité de 12 mètres ce qui permet un drainage naturel efficace.

Les sols et les sous-sols sont essentiellement calcaires. Le soubassement calcaire se trouve au maximum à une trentaine de centimètres de la surface, le long de la pente. La partie superficielle correspond à un remplissage par des argiles de décalcification ( à montmorillonite dominante) dans des zones où le calcaire est faiblement érodé (léger creux).

En bas de la propriété, ce recouvrement peut atteindre un petit mètre (couvert végétal compris). En haut du vignoble, à proximité de Beauséjour Bécot et de Canon, les vignes sont plantées sur du calcaire affleurant.

L’encépagement est constitué de 75% de merlot, 15% de Cabernet franc et 15% de Cabernet Sauvignon.

Le vignoble a été travaillé en agriculture biologique de 2001 à 2007, puis en agriculture raisonnée ( à minima) à partir de la mi-2007. Avec l’accord des propriétaires (famille Pourquet Bécot), un retour à la culture biologique est minutieusement préparé.

Pascal LUCIN est un adepte de la biodynamie qu’il pratique sur sa propriété de un hectare sise en Côtes de Castillon ( Clos LOUIE ), mais il considère qu’un emploi intensif de la bouillie bordelaise finit par être néfaste à l’équilibre et à la vie des sols.

La propriété est divisée en 7 parcelles qui sont vinifiées séparément, avec, comme atout majeur deux parcelles de vieilles vignes de Cabernet franc, plantées à même le calcaire du plateau, une situation qui n’est pas sans rappeler certaines parcelles d’Ausone…

Les vendanges sont manuelles, les baies sont éraflées, mais non foulées.

 

Daniel

 

A suivre….

P1030040

Posté par Daniel S à 00:01 - Visite de domaines - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


  • Stokinger

    Hello Daniel,

    Ont ils succombé aux élevages façons Stokinger comme à La MAurianne?

    Amitiés et à bientôt

    Roland

    Posté par Elliot, 20 août 2010 à 20:21
  • Stokinger

    Bonjour Roland,
    Ils ont effectivement doté leur parc à barriques d'environ 30% de Stokinger, qui sont utilisées aussi au Clos Rougeard et chez Dagueneau, j'y reviendrai lundi.

    Amitiés.

    A bientôt

    Daniel

    Posté par Daniel S, 21 août 2010 à 10:52

Poster un commentaire