Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

18 juin 2010

Week-end des Grands Amateurs (8)

La question de l’élevage est, elle aussi, un point important dans ce millésime ingrat, tant pour le choix de l’intensité de la chauffe des barriques que pour celui de sa durée. Si, globalement, la raison a semblé l’emporter, quelques propriétés ont tenté de dissimuler le manque de matière du millésime, derrière un élevage assez soutenu qui ne se fondra probablement pas.

 

Franc Mayne

L’olfaction évoque les fraises et les groseilles, accompagnées de notes végétales, la bouche est tendre, avec une matière ténue en milieu de bouche, la finale aux fruits à la sapidité discrète, sans beaucoup d’allonge est légèrement astringente. Noté 13

 

 

 

Grand Mayne

Le nez est net, avec des parfums de cerises, d’épices douces, et de chêne un peu grillé, l’attaque est souple , le centre est construit en léger relief, les fruits sont assez expressifs, la finale, de longueur normale, et assez savoureuse est un peu tannique, avec un trait de vert. Noté 15

 

La Dominique

Des arômes un peu toastés et grillés associés à des fruits rouges sont perceptibles à l’olfaction, en entrée de bouche, les tannins sont fins et très finement enrobés, avec une matière qui s’amplifie très légèrement en milieu de bouche, mais avec des tannins plus fermes, la finale, dans la continuité, est un peu astringente, les fruits sont frais et assez expressifs Noté 15

 

La Tour Figeac

Le nez est fin et assez subtil, avec des parfums de violettes, de cerises et des notes de mûres, l’élevage est en retrait, une trame tannique au grain fin est délicatement enrobée souligne la mise en bouche, les fruits sont frais et d’une bonne intensité, le centre à la texture fine donne la sensation d’une matière plus soutenue, la finale d’une persistance normale est fraîche avec des saveurs avenantes et une petite pointe d’amertume qui devrait se fondre. Noté 15+


Daniel

Posté par Daniel S à 00:03 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire