Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

10 mai 2010

Primeurs 2009 : Graves et Pessac-Léognan blancs (3)

Deux écoles ont contribué, semble-t-il, à l’élaboration de ce millésime 2009. Certaines propriétés ont privilégié le choix de fruits frais, en limite de maturité, pour conserver plus de fraîcheur, et de vivacité au vin D’autres ont choisi de vendanger des raisins mûrs à bien mûrs, ce qui donne des vins plus gras et plus opulents. La colonne vertébrale acide fait alors défaut au vin, au moins partiellement. 

 

Larrivet-Haut-Brion

Le nez évoque la menthe fraîche et les agrumes, l’attaque est souple, nette, avec des saveurs de fruits (agrumes et quelques fruits jaunes) avenantes, le centre reste assez frais, avec des sensations plus linéaires qu’en relief, la finale, d’une persistance normale est citronnée, avec une acidité sous-jacente de bon aloi. Noté 88-90

 

Latour-Martillac

L’olfaction est nette, assez expressive, les agrumes dominent, la mise en bouche offre une fraîcheur satisfaisante, qui reste convenable dans un centre, un peu mou, la finale de longueur normale, un peu plus vive est fruitée. Noté 87-89

 

Malartic-Lagravière

Le nez un peu discret , laisse entrevoir des arômes d’agrumes et de fruits jaunes mûrs, la matière est assez riche ,en entrée de bouche, les fruits sont bien mûrs, le milieu de bouche est plein, mais la tension est un peu limitée, la finale, d’une bonne persistance est soulignée par des fruits assez opulents, un peu lascifs dans leur expression. Pour amateurs de vins blancs aux fruits bien mûrs. Noté 90-91

 

Olivier

L’olfaction est un peu discrète, avec des parfums de menthe fraîche et de citrons, une chair assez délicate se manifeste, en attaque, le centre, dans la continuité, est assez linéaire, la finale de longueur normale manque un peu de peps et de définition aromatique. Noté 87-88

 

Daniel

Posté par Daniel S à 00:01 - Primeurs 2009 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire