Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

06 mai 2010

Primeurs 2009 : Graves et Pessac-Léognan blancs (1)

Les vins blancs des Graves et de Pessac Léognan ont souffert de conditions un peu caniculaires qui ont régné lors de la fin du cycle de maturation des raisins blancs. Les vins manquent globalement de fraîcheur, d’arômes purs, de tension et parfois d’expression minérale, ici plus structurelle que purement gustative. Quelques vins émergent du lot.

 

 

Chantegrive : Cuvée Caroline

Le nez évoque les agrumes bien mûrs, avec une bonne intensité, la bouche est assez riche avec des fruits mûrs, mais dès le milieu de bouche, l’acidité gustative faiblit, le vin s’achève avec un manque de peps, malgré la qualité des fruits. Noté 87-88

 

Bouscaut

L’olfaction est avenante avec des parfums de pamplemousse et de citron, une belle chair parfumée caractérise la mise en bouche, mais le centre de bouche laisse entrevoir une certaine mollesse, la finale parfumée manque un peu d’énergie. Noté 88-89

 

Carbonnieux

Le nez est discret, avec des arômes d’agrumes et des notes florales, le vin offre une bonne présence dès l’attaque, avec des fruits charnus, mûrs et expressifs, le milieu de bouche, en léger retrait, conserve néanmoins une légère acidité gustative, pour donner à la finale assez persistante et fruitée un équilibre convenable. Noté 89-90

 

Domaine de Chevalier

L’olfaction est nette, et précise, avec des parfums frais de pomelos, de citron, et des notes florales, l’attaque est nette avec des saveurs fruitées séduisantes et une chair bien formée, le centre ne faiblit pas avec une construction d’une bonne plénitude, l’acidité gustative sous-jacente, dosée aux conditions du millésime, donne à la finale, d’une très bonne persistance un bon équilibre grâce aussi à la fraîcheur des fruits purs et éclatants, finement épicés Noté 92-94. Les vendanges faites uniquement la matin très tôt, ont permis de préserver une sensation d’acidité gustative satisfaisante.


Daniel

 

Posté par Daniel S à 00:16 - Primeurs 2009 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire