Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 avril 2010

Primeurs 2009 : Saint Emilion (3)

La série commentée aujourd’hui offre, dans sa grande majorité, une variété de vins remarquables, et tout à fait caractéristiques de la nature de leur sous-sols et, me semble-t-il, de leur encépagement. Les propriétés les mieux dotées en Cabernet franc propose des vins mieux équilibrés, et plus frais avec une grande pureté de fruits.

Clos Fourtet

Le nez est fin et subtil avec des saveurs de petites baies noires (mûres dominantes) d’épices douces et des notes de café léger (élevage). La très grande finesse tannique donne de la classe au vin, les fruits sont purs, le centre, avec toujours la même finesse tannique,  est construit en chair et en densité, ce qui donne de l’élan à une finale très persistante, aérienne, pleine, aux fruits rutilants et saline. Noté 95-97

La Gaffelière

L’olfaction est nette, expressive, avec des arômes des arômes de cerises et des notes de mûres et florales. L’attaque offre une belle palette de fruits mûrs  et purs, les tannins sont fins  au grain velouté, le centre est charnu, plein, la finale étirée est persistante, tout en conservant cette finesse tannique qui lui donne beaucoup d’élégance, avec des fruits gourmands et des notes calcaires et salines Noté 93-95

La Tour Figeac

Le nez est pur, intense, avec des arômes de violettes, et des petites baies noires écrasées, l’attaque est marquée par une chair fondante, très veloutée dans le contour du grain tannique, le milieu de bouche est sphérique, avec de la profondeur, la finale est très persistante avec des fruits purs, une bonne fraîcheur et beaucoup de présence. Noté 93-95

La Mondotte

Le nez est délicat, d’une bonne intensité avec des arômes très purs de fruits noirs ( mûres sauvages écrasées dominantes), de très belles notes de violettes, et une esquisse de truffe noire, l’attaque est précise, avec toujours cette remarquable palette de fruits variés, les tannins sont fins, serrés donnant une sensation presque soyeuse au vin, le centre est très compact, avec une énergie interne qui donne de la profondeur et de la dynamique . L’acidité gustative impeccable, allonge la finale dotée d’une expression aromatique envoutante par la multiplicité des saveurs (fuitées et florales), et des notes salines et calcaires en ultime sensation. Noté 98-100

Larmande

Le nez évoque les petits fruits noirs accompagnés de notes florales, l’attaque est souple, les fruits sont mûrs, mais pas d’une grande précision, le milieu de bouche est bien charpenté, les tannins sont enrobés et plutôt veloutés, la finale de longueur normale est fruitée, avec une petite sensation de manque d’acidité gustative. Noté 90-91

Larcis Ducasse (dégusté trois fois)

Le nez est crémeux, avec des parfums de cerises noires, de mûres écrasées et d’épices douces, l’attaque laisse entrevoir un chair dense et extrêmement veloutée, les tannins sont très bien tramés et de grande race, le centre offre une beau relief , avec toujours beaucoup de chair, et d’élégance tannique , les fruits sont purs et intenses. La finale est fondante, pleine, très persistante, avec des saveurs juteuses et très gourmandes, finement épicées, accompagnées de notes salines. Noté 96-100

Pavie Macquin (dégusté trois fois)

L’olfaction est intense et riche d’une grande séduction, avec des parfums floraux (violettes), des fruits noirs écrasés, de boites à épices, et des prémisses de truffes noires Grande plénitude dès l’attaque, avec des tannins d’une qualité rarement atteinte dans le velouté du contour du grain ; le centre est riche, d’une belle profondeur, puissant donnant une sensation de boule pleine, les fruits sont très expressifs et purs dans une longue finale , très pleine, épicées, fraîche avec des notes salines. Noté 97-100

Troplong Mondot

Le nez est intense, associant des arômes de petites baies noires en soupe, d’épices variées et des notes de réglisse, la bouche est charnue, avec une trame tannique serrée, le milieu est concentrée , ample, avec beaucoup de volume, les saveurs de fruits noirs sont très soutenues, mais n’ont pas la pureté de celles de Pavie Macquin ( les deux vins sont dégustés l’un après l’autre), la finale est longue , avec beaucoup d’énergie, une palette aromatique appuyée, et marquée par des épices. Noté 96-98

Daniel

Posté par Daniel S à 00:01 - Primeurs 2009 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire