Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

25 mars 2010

Visite à La Tour Figeac (9)

Présentation et commentaires d’Isabelle

Le millésime 2002 a pour réputation d’être un millésime difficile : il s’en est allé d’un été frais (températures inférieures aux normales saisonnières), pas forcément pluvieux, puis des mois de septembre et d’octobre chauds et secs pour relancer la vigne… En rive droite, plus qu’en rive gauche se sont produits en raison des mauvaises conditions climatiques des problèmes de coulure, par conséquent de millerandage ayant entraîné une pollinisation insuffisante.

Seuls quelques vignerons, quelques domaines - ceux qui ont eu les nerfs solides et qui ont su attendre pour vendanger tardivement - ont réussi à rendre qualitatif.

Parmi les plus belles surprises saint émilionnaises, évidemment La Tour Figeac.

2001 a aussi bénéficié de ce bel été indien. Beaucoup de vins de Saint-Emilion présentent une facture très classique, promise pour la garde…

La Tour Figeac 2002

40% de Cabernet franc

Agréable olfaction sur les fleurs (rose ?) et les parfums frais et épurés de la fraise…

La bouche préserve cette fraîcheur annoncée des arômes qui se laissent mouvoir sur une texture souple, fine et d’une rare élégance des tanins. L’impressivité, d’une belle rondeur, se veut apaisante, délectable de fruits rouges (cerise) et permet une finale rehaussée de saveurs mentholées, en plus de la cerise. Dans ses prolongations, quelques notes kirschées s’ajoutent à la partition.

          La Tour Figeac 2001

L’odoration ravit des plus beaux arômes tertiaires ; humus, feuilles séchées, et truffe, mais ne se déleste pas pour autant des odeurs de cerise et de framboise. Se dessine également dans les pourtours olfactifs l’orange… fraîche d’abord puis légèrement confite.

La bouche est voluptueuse ; douceur tannique qui ne permet aucune rétention du toucher, facilité d’attaque, glissement effilé donc vers une finale aux saveurs de torréfaction douce et subtile, presque chocolatée. Les fruits pour autant ne s’en laissent pas compter.

La_Tour_Figeac

Posté par Daniel S à 00:01 - Visite de domaines - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire