Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 février 2010

Bernard Baudry (Chinon) : fin

Présentation et Commentaires d’Isabelle

Parmi les 2009 dégustés chez Bernard Baudry, les chenins, certes moins commercialisés, méritent cependant que l’on s’y attarde. Issues de jeunes vignes, les cuvées sont travaillées en concordance avec l’ensemble de la production de Bernard Baudry, avec le souci des meilleurs soins accordés à l’élevage, réalisé en barrique.

Lot n°1 (réservé au Domaine), Croix Boissée blanche 2009, 14°5 

Un nez enivrant de poire fraîche absolument magnifique de pureté.

Une belle acidité tranchante amenant avec elle le goût de la levure de bière, n’empêchant nullement les rondeurs du milieu de bouche. Il est une certaine corpulence, en raison d’acidités pas trop débordantes. Les allonges sont vives pour exprimer essentiellement les hespéridés : orange et mandarine, puis un léger floral de tilleul.

« Même sucré, le sucre n’est pas trop collant. », nous commente Bernard.

Lot n°2 : Croix Boissée blanche 2009

Plus rétive à l’olfaction, un bouquet sans doute plus floral à l’orle duquel se vivent la pêche et la William. Légères senteurs de craie également…

La bouche est plus ronde, moins mordante, sans doute plus gourmande et faite de fruits purs, et du goût de levure de bière. Elégance, finesse et immédiateté du fruit signent l’attaque en bouche. Puis, une grande douceur et délicatesse se confirme et se prolonge jusqu’à une finale plutôt souple, nantie d’une acidité moins expansive, aux rebonds sucrés de poire/pêche et agrumés.

Un vin qui va finir à 14°

Troisième dégustation du chenin.

Chenin issu de raisins passerillés, non commercialisé.

Belle poire william à l’olfaction et un léger levuré avant de faire éclore le floral du tilleul et des infusions.

La bouche, douce, dynamisée par une acidité franche, rend le fruit superbe et ajusté en terme de sucre. Elle laisse s’effiler des notes beurrées, un fruit superbe bien rafraîchi par le goût de la chlorophylle vers le milieu.

La finale à longue résurgence, empêche que ne se termine trop vite cette dégustation.

« Pour les chenins de 2009, il n’y a pas eu de botrytis… Le doré est passé au grain le faisant se dessécher tout de suite, comme pour ce qui se produit avec les cépages manseng et petit manseng. Mais le sucre bu n’est pas collant. », nous explique Bernard pour clore la dégustation de ses chenins.

Pour rappel, dégustation de mai 2008 :

Chinon, La Croix Boissée, 2006, B Baudry.

Déploiement non distinctif de fleurs, de floraison (tilleul), et de fruits à noyau, pour s’épurer sur l’amande fraîche, et préciser la perception de beurre, de crème, voire de viande blanche à la crème.

La bouche associe la minéralité de l’iode et de la craie à cette matière sapide qui se veut alors gourmande et d’une grande précision.

Commentaires de Daniel

La Croix Boissée 2009 (blanc) : pur Chenin

Les robes sont un peu troubles (parfaitement logique en phase de fin de fermentation malolactique à peine terminée ou en cours), de couleur jaune, finement dorée

Barrique n ° 1

Le nez évoque des notes fermentaires, qui masquent en partie des arômes de miel , de coing et de poires bien mûres, de la richesse et du gras dans une bouche très pleine, mais conservée fraîche grâce à l’acidité gustative qui équilibre la richesse en alcool du vin. Belle persistance, et fruits séduisants dans une finale assez crayeuse. C’est remarquablement réussi

Barrique n° 2 – (FML non faite)

Toujours en première intention des arômes fermentaires, dans une olfaction un peu plus vive que la précédente barrique, avec des arômes de poires pures, de miel et des notes florales, un vin construit  en longueur, très étiré, mais assez gras, plus de tension dans un milieu de bouche (FML non faite), des sensations minérales crayeuses plus abouties, dans une finale allongée fraîche, d’une bonne intensité, aux fruits purs et expressif, un vin plus longiforme dans sa construction.

Barrique n ° 3 Chenin 2009 : vin issu de raisins passerillés

La poire bien mure explose avec fougue dans une olfaction généreuse, suivi d’arômes de pêche, jaunes, avec des sensations miellées nettes, et des notes d’épices douces. Beaucoup de chair dans un vin très riche, avec une construction sphérique dans un centre ample, les fruits sont purs et très expressifs dans une longue finale, intense, qui conserve une excellente fraîcheur, malgré la richesse  du vin. Superbe!

20091231_43_b_Baudry

Posté par Daniel S à 00:01 - Visite de domaines - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire