Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

01 février 2010

Bernard Baudry (Chinon) : (6)

Les vins en bouteilles

Présentation et commentaires de Daniel

Le millésime 2007 a été aussi difficile à appréhender en Loire qu’en Bordelais, avec  des attaques de mildiou  virulentes qui ont débuté à la fin du mois de mai pour s’achever vers la mi-juillet. L’été fut frais, et encore une fois, comme depuis quelques années, le mois de septembre et le début du mois d’octobre ont sauvé le millésime. Pour donner plus de corps et plus de centre au vin, Bernard Baudry a opté pour des élevages longs, qui auront aussi pour effet (polymérisation des tannins) de donner plus de rondeur et de souplesse aux vins, après cette période d’élevage.

Les Grézeaux 2007

La robe, de profondeur moyenne offre une teinte pourpre, l’olfaction est dominé par des arômes de fruits rouges (fraises), et des notes de framboises, la bouche est fraîche, les fruits sont d’une maturité satisfaisante, l’acidité présente à tous les stades de la dégustation, est tonique sans être trop vive, et tend le vin dans une construction longiligne, avec des fruits frais dans une finale, de longueur normale et minérale dans son dessin. Noté 14,5

Le Clos Guillot 2007

La robe, pourpre à sanguine est un peu plus soutenue que celle des Grézeaux, le nez est délicat , légèrement crémeux, avec des expressions de fruits frais variés, très finement épicés, les tannins sont fins, habillés par une chair délicate, avec un corps svelte, un centre bien formé, les saveurs fruitées sont accompagnées d’une petite pointe végétale qui évoque la feuille de cassis, la finale est étirée, d’une bonne persistance, soulignée par des fruits frais, avec une note saline en ultime sensation. Noté 15+

La Croix Boissée 2007

La robe est soutenue, avec des couleurs violines dominantes, l’olfaction est nette, d’une bonne intensité, associant des parfums de fraises, de cerises, de notes de poivre et d’épices douces, la bouche est excellemment structurée par une trame tannique plutôt serrée, les fruits sont nets, précis et mûrs; beaucoup de finesse dans un centre d’une bonne tenue, plein (dans le contexte du millésime), la finale allongée, d’une très bonne persistance, est fraîche, d’un dessin élégant, parfumée ( fruits salivants), avec une signature minérale (saline et calcaire) impeccable. Noté 16+

Commentaires d’Isabelle

Les Grézeaux 2007

Olfaction nette de fruits rouges, marquée également par les expressions minérales, légères, d’encre.

La bouche confirme des saveurs graphitées, mais se distingue plutôt par le fruit rouge frais, la fraise en l’occurrence. Les acidités, présentes, en incurvation, laissent se dominer en milieu de bouche des tannins marquants mais élégants. La finale d’une belle ampleur, fruitée, point les goûts très rafraîchissants d’une belle chlorophylle, pour des impressions de pureté et de fraîcheur.

Le Clos Guillot 2007

Se montre peut-être plus accueillant que Les Grézeaux.

Un beau fruit rouge, plus profond ou plus écumeux, voire poudré… en dispersion, pour une bouche d’une belle densité, marquée de jolies amertumes dont celles du graphite, et du goût de la myrtille. L’acidité, d’une jolie prégnance, fine, se manifeste davantage dans les rebonds de la finale, dotée de saveurs de menthe poivrée.

La Croix Boissée 2007,

18 mois d’élevage.

Olfaction superbe de fruits vifs, de poivre et de myrtille.

Beau contenu de bouche aux acidités bien dessinées : ne se dévoilant pas immédiatement, mais plutôt dans les expressions de la finale qu’elles dotent alors du fruité de la cerise, elles favorisent un joli tapis de bouche marqué du goût de la fraise.

20091231_34_b_Baudry

Posté par Daniel S à 00:01 - Visite de domaines - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire