Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

28 septembre 2009

Verticale Sociando-Mallet (fin)

La dégustation se termine par trois belles bouteilles présentées, notamment celles des millésimes 2003 et 2005.

Tout en gardant à l’esprit que certains flacons n’ont pas, pour diverses raisons,  offert leur meilleur contenant, mais compte tenu des nos nombreuses dégustations des vins de cette propriété, la question de la hiérarchie de cette propriété mérite d’être posée.

Il parait difficile, malgré la très grande qualité des vins issus des meilleurs millésimes du Médoc de ce château de lui accorder une meilleure place que celle de quatrième cru classé au mieux, sauf à gagner en régularité dans les millésimes les moins favorables du Bordelais, il semble néanmoins que depuis 2003, les vins soient plus homogènes, ce qui devra être confirmé par des dégustations ultérieures

2006

La robe est très foncée avec des nuances de couleur violine, le nez évoque de façon modérée des parfums de caramel, de chêne un peu toasté, de café, de cassis, beaucoup de fraîcheur dans une attaque assez moelleuse, des tannins élégants, à la trame assez compact structurent le vin avec une bonne énergie en milieu de bouche, avec des saveurs fuitées séduisantes, la finale est persistante, assez charnue avec des fruits de belle qualité qui dominent les saveurs apportées par l’élevage. Noté 16

2003

La robe est profonde, avec des teintes pourpres et quelques
reflets violets, belle expression aromatique à l’olfaction : cassis, myrtilles ,violettes, écorces d’oranges, et des notes de poivrons rouges grillés,  de la douceur dans l’entrée en bouche, le vin se trame avec élégance, avec un chair délicate qui habille une structure tannique mûre, les fruits sont bien mûrs mais pas cuits, un centre plein et dense, la finale est longue d’un beau dessin, charnue, aux tannins parfaitement domptés, aux fruits rutilants, plus bordelaise que sudiste. Noté 17

2005

La robe est très profonde avec un liseré violine au bord du disque, le nez est élégant, assez modéré dans son expression aromatique avec une palette de petite baies noires mûres, d’épice de réglisse et des notes d’élevage en retrait, la bouche est pleine, riche , plutôt puissante en milieu de bouche, les tannins sont mûrs, un peu fermes, structurants, les fruits sont d’un bon éclat, la finale n’est pas encore épanouie, mais c’est riche charnu , à la juste tannicité, avec une belle ligne de cassis et d’épices, l »élevage est en retrait. Noté 17+

Posté par Daniel S à 00:02 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire