Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

21 septembre 2009

Verticale Sociando-Mallet : (3)

La série commentée aujourd’hui comporte un vin pirate, un Madiran qui s’est très mal comporté, on ne peut pas dire qu’il aura géné énormément les dégustateurs. Mon ami Vincent qui a organisé cette dégustation a bien voulu me fournir les indications suivantes sur l’achat des bouteilles conservées ensuite dans une bonne cave, je vous livre ses explications

« 75 et 83, il s'agit d'achats aux enchères il y a une dizaine d'années avec des niveaux parfaits (idem pour les bouchons).Le 86 était un cadeau, provenant d'un achat primeur.
82, 85, 88, 89 et 90 sont aussi des achats « enchères » en salle.
93 était un achat Ebay.
Tous les autres millésimes de ma cave sont, soit des achats primeurs, soit des achats FAV(millésimes récents)...
»

1982

La robe est soutenue, avec une couleur rubis au bord du verre, l’olfaction est discrète, presque fermée, avec des arômes de petites baies rouges, d’épices douces et des notes végétales, l’attaque est franche, avec une entrée moelleuse en bouche, une présence tannique vigoureuse en milieu de bouche, soulignés par des fruits frais et mûrs, la finale est fraîche, d’une bonne consistance, mais assez tannique. Noté 14,5

Nous sommes loin, sur cette bouteille, des superbes vins ( une grosse vingtaine de flacons du millésime 1982 ) que j’ai pu dégustés (noté 16,5 à 17,5 dans mon référentiel )

Domaine Pichard : Madiran 1990

La robe est assez foncée, de couleur brique, le nez bien développé est assez simple, il évoque les fruits cuits, les épices, le tabac blond, l’attaque est franche, mais l’immense masse tannique impose sa marque et met les fruits sous l’éteignoir, la finale est très tannique dure et astringente, mais où sont les fruits ou les arômes tertiaires ? Non Noté

1985

Une teinte rubis habille une robe assez foncée, le nez est discret même fermé, quelques fruits rouges en sensations impressives sous jacentes, assez souple et rond en attaque, le vin devient assez tannique, cependant sans outrecuidance, plus séveux que charnu, avec des arômes de cassis et de fruits de sureau pas très intenses mais assez avenants, la finale, assez fruitée, est bien "épaulée" un peu tannique et astringente  en ultime sensation Noté 14.

Daniel

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires


  • pichard

    J'avais des Pichard 1994 du même acabit.

    Posté par Fil, 28 septembre 2009 à 20:39

Poster un commentaire