Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

08 juin 2009

Week end des Grands Amateurs : Saint Emilion (fin)

La série commentée aujourd’hui propose les vins, parmi les plus réussis du millésime dans cette appellation, et montre combien les raccourcis du genre tous les vins (modernes, je suppose pour parler de vins élaborés avec des raisins mûrs !!!) se ressemblent sont un peu vite assénés  Une lecture détaillée des commentaires prouvent nettement le contraire. Enfin nul n’est parfait !!!

La Tour Figeac

Le nez est pur et séduisant, avec des arômes de mûres sauvages, de burlat, d’épices douces, et des notes d’élevage; finement charnu, dès l’entrée en bouche, le vin se dimensionne au fur et à mesure, les saveurs fruitées sont précises et d’une bonne intensité, la finale est fusiforme, fruitée, juteuse, fraîche, épicées. Noté : 16

Larcis Ducasse

Toujours aussi subtil et racé dans sa définition aromatique de petites baies noires, accompagnées d’épices douces, la bouche est un éloge de la finesse, dans sa définition tannique élégante, aux contours presque soyeux, une chair délicate, des fruits juteux, texturée à la dimension du millésime et du terroir, la finale est élancée regorgeant de fruits, finement dessinée, minérale (saline et calcaire). Noté 16,5+

Larmande

Le nez associe les arômes issus de l’élevage et les fruits rouges, la bouche est souple, svelte, sans envergure, le vin finit un peu court et fruité à minima. Sur cette bouteille : noté 13

Pavie Macquin

L’olfaction est intense, nette, engageante : mûres, cerises noires écrasées, cannelle, gingembre en petites touches, un élevage très en retrait, la trame tannique est dense avec un grain velouté, beaucoup de chair, des fruits intenses et purs, un milieu de bouche riche, compact, avec des tannins à l’énergie parfaitement maîtrisée, la finale est longue fraîche, intense, précise, tant dans sa palette aromatique que dans sa minéralité saline. Noté 17,5

Troplong Mondot

L’olfaction est soutenue, avec des fruits noirs mûrs à très mûrs, accompagnés d’épices variées, de notes de chêne et de café, la bouche est assez puissante, assez musculeuse, pleine, très fruitée, avec des tannins un peu plus affirmés qu’en entrée de bouche, la finale est persistante, intense riche en fruits noirs, très épicée, et légèrement saline. Noté 16,5+

Trottevieille

Le nez est net assez élégant, avec des parfums de chêne un peu grillé qui s’associent à des arômes de cerises, de groseilles et d’épices. La construction est longiligne, finement charnue, avec un milieu assez serré, des tannins assez fins, l’acidité assez nette, dès le milieu de bouche étire une finale aux fruits juteux, aérienne dans le dessin, avec quelques notes salines. Noté 16

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire