Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

14 mai 2009

Deux Bordeaux 1988

Cette dégustation pourrait s’appeler "de l’art de conserver les bouteilles ou de celui de choisir son contenant". Ces deux flacons ont été achetés aux enchères, avec pour contenant un magnum pour un des deux vins et une bouteille pour l’autre. La différence a encore été accentuée par la conservation des bouteilles, finissant par donner un avantage au magnum du vin de la rive droite, qui était resté d’une jeunesse insolente, alors que la bouteille de cette propriété performante de la rive gauche est apparue, en partie fatiguée…

Troplong Mondot 1988 en magnum ouvert et épaulé 10 heures avant la dégustation (bouchon impeccable)

La robe de couleur rubis à grenat est assez soutenue, le nez est frais, net, et gagnera en intensité au fur et à mesure de la dégustation, avec des arômes de cerises, de truffes noires, et d’épices douces, la structure tannique est élégante, avec un grain enrobé, les fruits sont frais et mûrs, avec des cerises dominantes, un centre bien structuré, sans arrogance, frais et assez charnu, la finale est allongée ,avec des fruits frais, au dessin assez aérien, avec des notes de truffes noires, et des notes salines. Noté : 16

Un vin d’une jeunesse insolente, avec 10 ans de garde supplémentaire, au moins, dans un magnum bien conservé, et des notes en hausse….

Léoville Las Cases 1988

La robe d’une bonne profondeur , de couleur rubis à grenat est légèrement évoluée sur les bords du disque, le nez est élégant , complexe, séduisant, expressif, avec des arômes de cassis, de tabac froid, de cèdre, de boites à épices, des tannins racés soulignent l’entrée en bouche, fins, bien tramés, des saveurs complexes sont présentent à tous les stades de la dégustation, le centre est plein, d’un bon volume, d’une grande fraîcheur qui perdure dans une finale persistante, bien dessinée, savoureuse. Noté 16,5+. Un vin qui manque un peu de jeunesse (cette bouteille a été achetée aux enchères).

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire