Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

07 mai 2009

Dégustation de Rieslings alsaciens à l'aveugle (1)

Très belle dégustation thématique, organisée de main de maître par les deux amateurs, prénommés tout deux Stéphane (périgourdin et alsacien). Une belle esquisse didactique de l’Alsace, une région privilégiée pour étudier la notion de « minéralité » et celle de la signature des sous-sols dans les vins, pour peu que l’on conçoive que la vigne se nourrit d’eau et d’oligo-éléments, si l’enracinement est suffisamment profond, dont les compositions chimiques varient énormément d’un lieu à l’autre….

Les trois premiers vins commentés sont issus des trois sous-sols majoritaires en Alsace.

Trois grands terroirs

Domaine des Remparts : Beck : Frankstein (arènes granitiques)  2005

La robe est dorée, le nez moyennement intense évoque

des arômes de fruits jaunes très mûrs, accompagnés de notes florales, la bouche est ronde, puissante, avec une acidité gustative basse, beaucoup de fruits charnus, dans un milieu de bouche très plein, la finale est opulente, dans ses saveurs, comme dans son dessin, très fruitée. Noté 15

Un vin qui évoque pour moi un 2005, sur un sol siliceux

Sipp Mack Rosaker (calcaire) 2005

Une robe dorée soutenue, le nez est expressif, avec des arômes d’abricots et de mirabelles, et de pommes chaudes, la bouche est fraîche, pour ce vin riche, charnu , plein , avec des saveurs fruitées  d’une bonne intensité accompagnées de notes terpéniques, la belle acidité dynamise le vin, dès le milieu de bouche, et allonge la finale bien dessinée, fruitée, terpénique et saline. Noté :16+

J’ai opté pour un sous-sol calcaire.

Rietsch Zotzenberg ( marno-calcaire) 2007

La robe est légèrement dorée, le nez est net précis avec des arômes de tisanes, de fumée, de cailloux concassés, l’entrée en bouche est assez fine, puis le vins s’étoffe en montant dans le palais, avec une structure sphérique et assez serrée, l’acidité du milieu de bouche, étire la finale, fraîche, florale et minérale, un vin pratiquement sans fruits, mais d’une belle rigueur esthétique. Noté 16

Je n’ai pas situé le sous-sol, avec parfaite exactitude, et pourtant, c’est bien  la part d’argiles dans les marnes qui donnent cette sphéricité en milieu de bouche !!!!

A suivre....

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins d'Alsace - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire