Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

23 avril 2009

Graves et Pessac Léognan (blancs) 2008 (fin)

Ce type de millésime à murissement lent est particulièrement favorable aux vins blancs, pour conserver de la fraîcheur aux fruits, des palettes aromatiques bien définies, et même pures, et de plus un très bon équilibre. Dans l’ensemble, à part une ou deux exceptions, la totalité des vins présentés sont réussis, certains sont même remarquables, et d’une régularité épatante depuis le millésime 2001, si l’on excepte le millésime caniculaire 2003.

La Louvière

Le nez est discret, avec des notes de citron, de la fraicheur dans une bouche, fruitée, construite sans faiblesse, avec une acidité un peu vive, qui étire la finale, aux fruits frais. Pas d’une grande séduction, aujourd’hui mais de bonne garde  Noté : Noté : 88-90+

Larrivet Haut Brion

Olfaction plaisante : menthe fraîche, citron et pamplemousse ; de la finesse en entrée de bouche, avec des sensations légèrement ascendantes, un milieu de bouche suffisant, fruité, la finale assez allongée offre des fines saveurs d’agrumes frais. Noté 88-90

Latour Martillac

Le nez, d’intensité moyenne évoque le citron, la bouche est tendue, d’une construction longiligne, le  vin est « porté » convenablement par une acidité gustative juste, la finale de longueur moyenne est bien équilibrée, un peu monotone dans ses saveurs citronnées. Noté 87-89

Malartic- Lagravière

Olfaction un peu discrète mais nette, avec des arômes de menthe fraîche, de pamplemousse, d’écorces d’oranges ; expression d’une bonne pureté en entrée de bouche, le vin s’étoffe en montant en bouche , le centre est charnu avec de beaux fruits bien mûrs, et se déploie dans une finale très persistante, avec des notes de fruits exotiques accompagnant des agrumes purs avec de beaux amers. Noté 91-93+

Château Olivier

Nez discret de buis, et de citron, la bouche est légère, assez tendre, avec toujours en arrière plan ces arômes de bourgeon de cassis, qui perdurent dans la finale assez courte. Noté 83-84, si l’échantillon est représentatif !!!!

Pape Clément

Un nez intense et séduisant d’agrumes variés, de fruits jaunes, avec des notes de menthe, la bouche est riche dès l’entrée, avec des fruits murs précis, de la chair ,du gras dans un milieu de bouche plein, la finale est longue, complexe dans sa palette aromatique, dense et d’une très bonne fraîcheur. Noté 93-95

Picque Caillou

Le nez est assez discret, avec des notes d’agrumes variés, un vin d’une bonne tenue, dans la finesse, des fruits frais assez expressifs, une acidité maîtrisée (pas trop vive), une finale de longueur normale assez fruitée. Noté 87-89

Smith Haut Lafitte

De belles saveurs de pamplemousses roses et de citron vert, accompagnées de notes vanillées sont perceptibles à l’olfaction, belle bouche charnue, avec des arômes fruités assez purs, un milieu de bouche, d’un bon volume, la finale est étirée par une acidité qui donne du dynamisme au vin, fruitée, avec une petite note de caramel qui souligne un élevage assez soutenu, comme souvent dans les vins blancs de cette propriété. Noté 92-93, si l’élevage se fond convenablement

Posté par Daniel S à 00:02 - primeurs 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire