Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

18 avril 2009

Margaux 2008 (1)

A part quelques propriétés, il faut avouer que la dégustation de cette appellation n’a pas été enthousiasmante, les vins mûrs ne sont pas très nombreux, les expressions aromatiques sont assez retenues, les vins manquent de chair, et les finales sont un peu sèches. Le poids de la tradition serait-il plus lourd ici qu’ailleurs ?

Brane-Cantenac

Un nez agréable de violettes et de cassis, un vin construit en finesse, des tannins assez élégants, un centre, un léger ton au dessus de l’entrée en bouche, une finale de longueur normale, fruitée, et des notes d’élevage  Noté 88-90

Cantenac-Brown

Des petites baies noires moyennement expressives sont décelables à l’olfaction, un jus assez plein en entrée de bouche, mais les tannins durcissent dès le milieu de bouche, dans un vin assez étoffé, la finale est un peu astringente, et ferme, malgré des saveurs fruitées assez agréables. Noté 87-89

D’Angludet

Le nez évoque la cerise, la bouche est tendre, avec une matière qui manque un peu d’énergie ; petites notes végétales dans une finale un peu dure et astringente. Noté 85-86

Dauzac

Le nez est un peu fermé, avec quelques arôme de fruits rouges, entrée en bouche assez souple, la construction est linéaire, dès le milieu de bouche, les tannins durcissent et le vin finit astringent et un peu dur, avec un fruité frais mais sans beaucoup de relief. Noté 85-87

Desmirail

Le nez associe des fruits rouges et des notes végétales, la bouche est légère, tant dans sa construction que dans son expression aromatique, la finale est amère et astringente. Non Noté

Du Tertre

L’olfaction est assez agréable, avec des parfums de baies rouges, une entrée en bouche assez tonique, mais au fur et à mesure, que le vin s’installe dans le palais, les tannins durcissent, les fruits sont accompagnés de notes végétales, la finale sans beaucoup de persistance manque de charme.Noté 85-86

Durfort-Vivens

Le nez est fermé, une bouche souple, une trame tannique assez lâche, un centre léger, une finale sans beaucoup d’envergure, mais assez agréable dans les saveurs proposées. Noté 85-86

Posté par Daniel S à 10:13 - primeurs 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire