Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

11 avril 2009

Pauillac 2008 (fin)

Trois vins remarquables sont proposés dans les commentaires d’aujourd’hui. Bien sûr, ce n’est pas une surprise, mais il faut simplement constater, que ce millésime est parfaitement réussi, dans ces trois propriétés, avec des vins très pleins, riches, dotés d’un très beau potentiel de garde. Parmi les vins dégustés (les premiers crus du Médoc, ne l’ont pas été, mais seront goûtés ultérieurement) dans les différentes appellations communales du Médoc, ces trois vins me paraissent au dessus du lot.

Lynch-Moussas

Nez délicat et frais, floral et fruité, belle entrée en bouche avec des tannins assez fins et élégants le vin s’installe avec en milieu de bouche, avec des sensations délicatement ascendantes, les fruits sont frais et expressifs, la finale est longiligne, d’une bonne tenue et plutôt parfumée ; Noté 88-90+

Pichon- Longueville

Le nez est profond, d’une bonne intensité, avec une association de fruits variés, finement épicés, la bouche est riche puissante, avec des tannins denses très structurants, de la chair, des fruits mûrs soulignent un milieu de bouche ample, la longue finale, très fruitée est profonde, et parfaitement fraîche. Noté 94-95+

Pichon-Longueville Comtesse Lalande

Superbe olfaction intense, florale, et fruitée (avec un cassis très pur ), très belle entrée en bouche avec des tannins racés , fins, dans une trame dense, une palette aromatique  précise et soutenue, un milieu de bouche , profond, très plein, concentré, savoureux, très belle finale pure, allongée aux fruits salivants et juteux, avec des tannins d’une grande élégance. Noté 95-97

Pontet Canet

Le vin est un peu fermé à l’olfaction, ce qui, à mon avis, accentue les sensations apportée par l’élevage. Un échantillon qui a manqué un peu d’aération

Au nez, le vin malgré, la sensation de prise de bois, laisse entrevoir de beaux fruits bien mûrs, l’attaque est imposante, avec une montée immédiate du vin en milieu de bouche, la trame tannique est très compacte, les tannins sont bien enrobés, ce qui donne une impression de volume et d’amplitude, les saveurs fruitées sont intenses, un peu masquées, dans leur définitions plus fines, par la prise de bois, le vin se déploie dans une finale longue, très appuyée, puissante, fruitée, d’une bonne fraîcheur. A ce stade : noté 94-96.

Posté par Daniel S à 00:02 - primeurs 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire