Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

11 mars 2009

Des vins du millésime 2003, en France, à l'aveugle

A priori, certains flacons n’ont pas été servis, à la même température, et dans ce genre de dégustation, un à deux degrés d’écart sont suffisants pour influer sur la perception d’un vin de ce millésime si particulier. Cette forme de dégustation comparative exige une intendance difficile à mettre en œuvre, lorsque le dégustateur est aussi préparateur. Le collègue, qui a préparé cette dégustation, a été desservi par l’arrivée tardive de certaines bouteilles.

Saint Estèphe : Montrose

La robe est profonde, brillante, avec une teinte générale sanguine, au nez, d’une bonne intensité, le vin exprime des arômes de fruits rouges et noirs, mûrs ,mais pas cuits, avec un cassis dominant, le tout un peu épicé, et un élevage largement en retrait, l'attaque laisse percevoir un vin charnu, avec des tannins élégants, à la trame plutôt serrée, les fruits sont expressifs, un des premiers vins de la série qui laisse une sensation de maturité et d’équilibre, la finale est persistante assez bien dessinée, il semble manquer un peu d’envergure générale, en l’état, pour commencer à tutoyer les sommets. Noté : 16

Margaux : Prieuré Lichine

La robe est assez soutenue, mais un peu plus évoluée que celle du vin précédent, dans une teinte générale de couleur grenat, l’olfaction est assez intense, avec des arômes issus de l’élevage, un peu dominants, masquant très légèrement des fruits très mûrs. La bouche est fine, dans sa construction, et dans le grain tannique, les fruits sont plaisants, assez charnus, la finale, de longueur normale est fruitée, assez délicate et aérienne, d’un bon équilibre, dans le contexte du millésime Noté : 15,5

Pessac Léognan : Pape Clément

La robe est jeune, profonde, avec un liseré de couleur sanguine à pourpre, un élevage intense et soutenu (arômes empyreumatiques) domine l’olfaction, accompagné de notes foxées, tout ceci perdure en bouche, dommage, car derrière il y a du vin !!!

Non Noté

Posté par Daniel S à 00:02 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire