Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

26 février 2009

Dégustation des vins de la rive droite du millésime 2006 (8)

Les deux vins présentés dans cette série sont, en quelques sortes, deux cas d’écoles, avec la volonté pour les deux propriétaires de produire deux belles bouteilles. Pour y parvenir : un travail rigoureux à la vigne, et une volonté de choisir des tonneliers performants. La dégustation met en évidence la qualité remarquable des sous sols argilo-calcaire ( à calcaire pur) pour l’un, et la difficulté, pour l’autre, sur des sols et sous-sols sableux à gravelo-sableux, plantés en 100% Merlot, d’avoir une énergie et une dynamique identique à celle du premier vin.

Montagne Saint Emilion : Beauséjour 1901 : millésime 2006

La robe est soutenue, avec des reflets de couleur sanguine à violine, le nez est pur et intense, avec des arômes de mûres sauvages, de cassis écrasé d’épices et de violettes, très belle bouche , généreuse, riche d’une très belle intensité aromatique et précise, beaucoup de chair , de présence en milieu de bouche (mais pas aussi dense et concentré que Pavie Macquin), un fruité « ravageur », la finale d’une très belle allonge, est dynamisée par une juste acidité gustative, pleine de fruits, et de fines épices, avec une superbe minéralité calcaire en ultime sensation ( note saline ) . Noté : 17

Lynsolence 2006

La robe est très foncé , presque noire au centre du verre , avec un fin liseré de couleur violine au bord du disque, le nez est intense et net , mais fortement marqué par des arômes de chêne, de café et d’épices qui masquent en très grande partie les fruits noirs bien mûrs, beaucoup de chair, dans une  bouche très sphérique, dans laquelle les fruits reprennent le dessus  sur les saveurs issues de la barrique, du volume et de l’amplitude en milieu de bouche, la belle fraîcheur permet à la finale,  d’une très bonne persistance, intense et opulente dans sa palette aromatique, de conserver un bon équilibre. Reste à savoir comment l’élevage va se fondre. Noté 16

Posté par Daniel S à 00:02 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire