Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

14 avril 2007

Primeurs 2006 : Les Saint Emilion à l'UGC (3)

En poursuivant l'écriture des commentaires des vins de Saint Emilion, je ne pouvais m'empêcher de penser aux tannins beaucoup plus agréables (nettement moins astringents et amers ) des vins de la Rive Droite, par rapport à ceux du Médoc (en général), dont je vous ai déjà parlés, et sur lesquels je reviendrai avec l'appellation Margaux, mais restons à Saint Emilion.

Canon La Gaffelière :première dégustation

La robe est profonde ,mais sans excès de coloration, le nez est expressif et net: floral (violettes ) et fruités(mûres), et un peu d’épices douces, l’entrée en bouche est sphérique, avec une trame tannique de qualité, et un toucher très velouté, les fruits sont rutilants dans leur qualité aromatique, c’est charnu, plein en milieu de bouche, très légèrement «enlevé»,la finale ,d’une belle intensité, aux tannins un peu plus fermes est savoureuse, et d’une bonne longueur, avec une sensation minérale «grasse» ): 92-94

Berliquet

La robe est assez colorée, le nez avenant évoque les cerises et les mûres, et les épices, le vin entre en bouche avec des tannins bien enveloppés,de beaux fruits mûrs soulignent le milieu de bouche qui manque un peu d’amplitude, mais sans faiblesse, la finale, assez persistante est fraîche et fruitée, avec des tannins bien maîtrisés, un rien fermes 89-91

Belair

Le nez est moyennement expressif, mais frais et délicat, avec de belles notes de cerises fraîche, associées à des arômes floraux, le vin est construit tout en finesse,avec des tannins presque soyeux, des fruits très frais un peu croquants ,dans un milieu de bouche longiligne, la finale d’une bonne persistance est assez parfumée, fraîche, avec des saveurs de cerises, et minérales(calcaire): depuis 2 millésimes, le vin me parait globalement plus riche, un style plutôt séduisant dans le millésime 90-92

Beauséjour Bécot

La robe est assez profonde, le nez est bien défini et assez pur: cerises noires, épices, et notes de café, le vin entre en bouche , assez gras, et assez sphérique, avec tannins assez veloutés, le milieu a du goût, et des fruits bien mûrs, assez plein, mais sans vrai rebond, la finale d’une bonne persistance, est parfumée,mais avec des tannins plus fermes 90-92


Balestard La Tonnelle

La robe est assez colorée, le nez d’intensité moyenne évoque les fruits rouges ( cerises et groseilles ), le vin est construit, sur un style classique, frais et fin, au détriment de la richesse, et d’une belle chair, les tannins sont plus souples, et bien polis, sans astringence, la finale laisse poindre une acidité assez nette,mais pas rédhibitoire, et des fruits rouges très frais:  88-90

Posté par Daniel S à 00:01 - Primeurs 2006 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


  • Tannins

    Je partage ton avis sur les tannins 2006 doite/gauche. Toutefois, le jour ou j'ai goûté Beauséjour Bécot 2006 il "faisait" rive gauche...
    Canon La Gaffelière devant, oui !

    Posté par Baraou, 14 avril 2007 à 14:00
  • Tannins

    Beauséjour Bécot ne s'est pas mal goûté par rapport aux craintes que j'avais.
    Attends donc que je te parle de Pavie

    Daniel

    Posté par Daniel S, 14 avril 2007 à 18:57

Poster un commentaire