Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

08 avril 2007

Primeurs 2006 : La Rive Gauche : Saint-Julien (2)

les commentaires du jour concernent des propriétés, qui ont l'habitude d'être très régulières depuis quelques années, en offrant la quintessence du millésime, c'est à mon avis dans ces dégustations là que l'on s'aperçoit que le millésime a été difficile dans le Médoc, à part les propriétés qui ont pratiqué un tri drastique, et dont les terroirs de grandes qualités ont fait la différence ( ce que nous avons observé dans nos dégustations parcellaires à Lafite ).

Langoa  Barton

Le nez est net, avec une légère prise de bois apparente qui atténue un peu les arômes de fruits noirs, et d’épices, l’entrée en bouche est sphérique,avec des tannins assez bien polis, des fruits assez savoureux; le milieu de bouche n’est pas ascendant, avec même un léger manque de»centre»,la finale en souffre dans sa richesse et sa longueur, malgré une belle présence fruitée, les tannins sont plus fermes ,mais pas trop durs:88-90

Léoville Barton

Le nez est appétissant et assez complexe: floral d’abord , puis des arômes de cassis, de myrtilles,et de boite à épices; belle présence du vin en entrée de bouche, avec des tannins assez bien enveloppés, les saveurs fruitées sont expressives et d’une bonne pureté , mais les tannins se durcissent, dès le milieu de bouche , à tel point qu’ils donnent une sensation d’amertume et d’astringence,.et masquent le fruit, pourtant de qualité ,dans la finale.  89-92 . L’élevage sera déterminant.

Léoville Poyferré

Le nez est plutôt luxuriant, avec ses arômes de café , moka, cerises noires , cassis , et épices douces ; la bouche est d’une belle richesse ,en entrée, avec une matière assez serrée, et bien tramée, plutôt veloutée, le milieu est assez plein, le vin est légèrement ascendant depuis l’entrée en bouche, bien souligné par des fruits noirs, et des épices, les tannins un peu plus fermes, sont un peu plus robustes dans une finale assez intense et persistante, avec du goût (zan), mais tout de même légèrement amère et astringente  91-93

Talbot

Le nez est assez fin ,avec des parfums de petites baies noires un peu épicées, beaucoup de fraîcheur et de goût dans l’entrée en bouche , avec une trame tannique assez veloutée, le milieu est sans faiblesse, ni rebond assez fruitée,les tannins sont un peu plus fermes dans une finale, assez parfumée, mais dont la longueur manque un peu, mais sans férocité tannique. Un vin élégant 89-91

Ducru-Beaucaillou, Léoville Las Cases, Saint Pierre n’étaient pas présentés à l’Union des Grands Crus; ils n’ont pas été goûtés, nous le ferons ultérieurement.

Posté par Daniel S à 00:05 - Primeurs 2006 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires


  • Léoville dans la course

    Les 3 Léoville sont "dans la course", Poyferré plus séduisant que Barton actuellement, c'est sûr.

    Posté par Baraou, 08 avril 2007 à 16:57

Poster un commentaire